2014
custodia.org

"La Saint Jean Baptiste nous rappelle que notre baptême n’est pas une chose du passé"

Pour la belle assemblée de franciscains de la Custodie et de laïcs présents à Ain Karem pour célébrer la naissance de Saint Jean le Baptiste, l’homélie prends une coloration particulière. Ils sont une cinquantaine à être venus en bus de Jérusalem pour se ressourcer dans ce havre associé à la vie de saint Jean Baptiste, lors de deux célébrations repartis sur deux lieux différents.

Comme le veut la tradition, la première s’est déroulée lundi soir dans la retraite de Saint Jean-du-Désert, un monastère à flanc de colline ou le saint se retira en ermite. Apres l’office des vêpres et la procession à la grotte sous un beau soleil déclinant, le père Franciszek Wiater, l’un des deux frères franciscain du couvent, soulignait la place du “Précurseur” dans la venue du Christ: “Saint Jean Baptiste était proche du Seigneur. Célébrer sa fête, c’est se préparer à suivre la voie du Messie et annoncer à tous que le Seigneur arrive”. Pour la dizaine de religieuses d’Emmaüs venus pour l’occasion, la fête de la saint Jean Baptiste fait écho à leur propre baptême : “Prier dans ce lieu de silence et de paix une fois par an est une vraie source de joie pour vivre notre vie dans le Christ”. Tandis que des volontaires fraichement arrivées d’Amérique latine racontaient entre elles la ferveur populaire des feux de la Saint Jean de leurs pays respectifs, le moine bénédictin Bernard Maria, hôte du lieu et iconographe, évoquait la place du silence “pour vivre le désert comme Jean-Baptiste”. Ce moment de partage fut ainsi l’occasion pour chacun de rencontrer le Christ en célébrant l’un de ses plus beaux messagers.

Le lendemain matin, mardi 24 juin, c’est au cœur du village d’Ain Karem, au couvent Saint Jean Baptiste « in montana », que les frères de la Custodie se réunirent pour célébrer la messe solennelle du jour. Dans une église comble, honorée de la présence du vice-consul d’Espagne et de sa femme, l’homélie soulignait la place de Jean Baptiste dans l’annonce de l’Evangile. Jean Baptiste est plus qu’un prophète, car il fait la rencontre du Christ dans l’humilité du baptême. Apres lui, le temps des prophètes prendra fin car le Verbe se fait chair en Jésus. Durant la célébration, l’assemblée eu l’occasion de prier pour la paix dans la région et pour les frères Franciscains de Terre Sainte.

A l’issue de l’Eucharistie, les franciscains et l’assemblée se rendirent en procession dans la grotte ou selon la Tradition serait né saint Jean Baptiste. Les festivités de la fête se conclurent par un rafraichissement dans les jardins du couvent et par un déjeuner communautaire.

V.G.

» custodia.org
© 2011 Terra Sancta blog   |   privacy policy
custodia.org    proterrasancta.org    cmc-terrasanta.com    terrasanta.net    edizioniterrasanta.it    pellegrinaggicustodia.it