2014
custodia.org

Le Seigneur a appelé Fr. Pietro Kaswalder et il l’a suivi

Samedi 21 juin, près d’une centaine de prêtres, ont concélébré autour du Custode de Terre Sainte, de Frère Massimo Pazzini, Doyen du Studium Biblicum Franciscanum, et de frère Francesco Patton provincial franciscain de San Vigilio in Trentino , la messe de funérailles du Frère Pietro Kaswalder, rappelé subitement à Dieu trois jours plus tôt.

Une grande émotion parcourrait l’assistance à laquelle s’était jointe une assemblée nombreuse de religieux, religieuses ainsi que les frères et sœurs, neveux et nièce de frère Pietro, comme aussi des représentants des Églises orientales de Jérusalem.

Frère Massimo, qui donna l’homélie, partagea quelques-uns des très nombreux témoignages arrivés au Studium Biblicum Franciscanum ces derniers jours. Ainsi des clarisses de Jérusalem qui ont imaginé que sa rencontre avec le Seigneur s’est faite avec la même spontanéité et générosité, que lorsque, adolescent, après avoir entendu une mission franciscaine, il avait quitté la maison familiale pour entrer au petit séminaire de la province de San Vigilio in Trentino. « Une nouvelle fois le Seigneur est passé, l’a appelé, et comme il était, il l’a suivi ».

Tous les messages témoignaient de l’affection dont le frère Pietro était entouré, comme l’estime et le respect de ses confrères enseignants des différents instituts de Terre Sainte et de bien d’autres pays. « La Providence éprouve particulièrement le Studium Biblicum ces dernières années et spécialement son département archéologique. Nous le prions pour qu’il vous donne beaucoup plus qu’il ne vous prend. Mais il vous prend vraiment tellement. »

Un autre parlait, résumant bien le sentiment de tous, que sa mort est « imprévue, improviste et prématurée et de ce fait encore plus douloureuse. »

De nombreux témoignages soulignaient comme il avait su faire découvrir la « Terre de la Promesse » qu’il aimait tant.

« La mord du chrétien n’est pas seulement le terme de son chemin terrestre, poursuivit frère Massimo, c’est aussi son passage, son « transitus » à la vie céleste. (…) Avec la mort, un franciscain, celui qui est l’objet de ses aspirations les plus profondes. Il se trouve face au Christ et ceci est le choix définitif construit petit à petit avec tous les choix quotidiens de la vie terrestre. Jésus nous l’assuré : « La volonté de mon Père, c’est que toute personne qui voit le Fils et croit en lui ait la vie éternelle, et moi, je la ressusciterai le dernier jour ». (Jn 6, 40) Je suis sur que frère Pietro qui croyait dans le fils et dans sa présence, y compris dans les pierres de la Terre Sainte, pourra vivre de la vie éternelle promise aux enfants de Dieu. Amen Amen. »

Le corps du frère Pietro Kaswalder a été conduit précédé d’un long cortège de franciscains et suivi de sa famille au cimetière franciscain du Mont Sion. La Custodie de Terre Sainte recommande son âme à Dieu dans la confiance et la gratitude du don qu’il a été.

Lire aussi
Fr. Pietro Kaswalder est retourné à la maison du Père

» custodia.org
© 2011 Terra Sancta blog   |   privacy policy
custodia.org    proterrasancta.org    cmc-terrasanta.com    terrasanta.net    edizioniterrasanta.it    pellegrinaggicustodia.it