2013
custodia.org

Habenus papam Franciscum

La Custodie de Terre Sainte, avec l’Église universelle, se réjouit de l’élection du nouveau pape.

Cette élection qui a déjoué les pronostiques a d’autant plus surpris les franciscains que le pape a justement choisi le nom de François en référence à saint François d’Assise leur fondateur.

« J’ai été très surpris lorsque j’ai entendu son nom, déclare le Custode de terre Sainte, Pierbattista Pizzaballa. Je ne m’y attendais pas et j’ai eu un choc. La veille, je discutais avec le Nonce apostolique en Jordanie qui appelait de ses vœux que le nouveau pape prenne un nom comme Joseph ou François en un geste prophétique pour le futur. Et nous l’avons. De fait je crois que dans un nom, nous avons un programme. »

Un programme que les Franciscains de Terre Sainte connaissent bien puisqu’ils en vivent. Un programme dont ce jésuite est déjà inspiré lui qui est connu pour sa proximité avec les gens, sa simplicité, son amour des pauvres.

La Custodie de Terre Sainte ayant un couvent à Buenos Aires, fr Pierbattista a déjà eu l’occasion de rencontrer le pape François quand il était le cardinal Jorge Mario Bergoglio et il a été touché par son humilité et sa simplicité. « Buenos Aires est une des plus grandes villes du monde. En en rencontrant le cardinal on s’attend à un certain protocole. Mais c’est lui qui ouvre la porte, vous indique comment garer votre voiture dans la cours de l’évêché et qui prépare le café ! »

Le père Custode retient également son humanité et son attention à la vie religieuse. « Il y a quelques années, nous avons eu des soucis à Buenos Aires et la question s’est posée de fermer le couvent de la Custodie là-bas. Le cardinal nous a demandé de rester et de maintenir la présence franciscaine de Terre Sainte, il s’est battu pour. Dans les problèmes que nous rencontrions, il a étudié la question, nous a aidés à prendre les mesures nécessaires en pensant constamment au bien des personnes et à leur défense. J’ai rencontré un vrai croyant. »

Vue de Terre sainte, l’élection d’un pape du bout du nouveau monde interroge sur la perception qu’il pourra avoir du Proche-Orient. Certes, il était Ordinaire pour les fidèles de rite oriental résidant en Argentine, mais que sait-il de la situation dans cette région du monde ?

D’après le Custode de Terre Sainte « L’Amérique latine et l’Argentine sont vraiment loin du Moyen Orient. Cela va lui prendre du temps pour prendre la mesure des réalités d’ici. Mais le temps est venu de se préoccuper du continent où se trouve la moitié des catholiques du monde. C’est aussi important pour l’universalité de l’Église. L’Europe est un point de référence important pour la culture mais il n’est pas le seul. Il est temps de nous donner un point de référence qui nous permette d’aller de l’avant d’une façon différente. »

Pour autant, poursuit le Custode « connu pour être très attaché aux principes de la foi le nouveau pape est aussi très ouvert au dialogue avec tous. Il a entretenu d’excellentes relations avec la communauté juive argentine mais aussi avec la communauté musulmane importante dans ce pays. »

« Les réalités u Proche Orient sont très lointaines aux Américains du Sud, ils ont leurs propres problématiques mais ils sont très soucieux des questions de paix et de justice. » Un point qu’ils partagent donc avec les chrétiens du Proche Orient.

» custodia.org
© 2011 Terra Sancta blog   |   privacy policy
custodia.org    proterrasancta.org    cmc-terrasanta.com    terrasanta.net    edizioniterrasanta.it    pellegrinaggicustodia.it