2013
custodia.org

Le Nouveau Siège des Archives, qui sera béni le 28 février 2013, après son transfert fait de nouveau partie de la Curie Custodiale

Le 28 février 2013,à la Curie de la Custodie, dans le couvent Saint-Sauveur, aura lieu l’inauguration du nouveau siège des Archives Historiques de la Custodie de Terre Sainte.

À cette occasion, le Catalogue-Inventaire des Archives, publié en trois grands volumes sous le titre «Les Archives Historiques de la Custodie de Terre-Sainte (1230-1970)» sera présenté.

Inséré dans la Collection d’études dédiées à la Terre Sainte, la célèbre Bibliothèque Biobibliographique de Terre Sainte et de l’Orient Franciscain, le Catalogue-Inventaire ouvre la cinquième Serie-Sussidi, éditée par les Editions de Terre Sainte à Milan.

Les archives historiques de la Custodie constituent un patrimoine très précieux qui remonte au début de la présence des Frères Mineurs en Terre Sainte et diffuse les origines de l’Ordre, inspirées et promues par saint François et par son historique voyage dans ces terres.

Depuis lors, les Frères se sont préoccupés de recueillir chaque document et témoignage utile pour raconter la Terre Sainte; les grands événements, comme la vie quotidienne.

Ainsi se sont formées les premières Archives custodiales auprès du couvent du Mont Sion et de Saint-Sauveur à Jérusalem, mais aussi dans chacun des couvents de la Custodie épars dans toute la région du Moyen Orient.

Les Archives historiques de la Custodie de Terre Sainte sont parmi les archives les plus importantes qui existent aux Moyen Orient; certainement elles sont les plus importantes et significatives du monde catholique au Moyen Orient.

Les documents collectés reflètent l’histoire dans ces régions, en commençant par la période des Croisades jusqu’à nos jours, témoignant ainsi, au long des siècles, des différents périodes historiques, en partant de la période des croisades, à celle des Maméluques, du Mandat Britannique à celui de la Jordanie, jusqu’à la période actuelle de l’État Israélien.

De nombreuses sections des archives illustrent la mission de protection et préservation des Lieux Saints que les Souverains Pontifes, à partir du XIVe siècle, ont confié aux Frères Mineurs et qui se poursuit encore aujourd’hui.

Aujourd’hui le patrimoine historique, conservé dans les archives de la Custodie, est à la disposition de tous. Sa valeur est inestimable non seulement d’un point de vue historique, mais aussi pour le prestige incontestable de certains documents.

Il suffit de citer les Bulles Papales, en commençant par la plus anciennes: la Bulle du Pape Grégoire IX, représentant au même temps le document le plus ancien de nos Archives. Dans le Breve Si Ordinis Fratrum Minorum, Grégoire IX exhorte les Patriarches d’Antioches et de Jérusalem, les Légats du Siège Apostolique, les Archevêques, les Evêque et tous les Ecclésiastiques, à accueillir avec bienveillance les Frères Mineurs et à leur permettre de bâtir leur propres oratoires et de prêcher pour le bien des âmes, dans leurs respectives diocèses et paroisses.

En deuxième lieu, il faut citer les célèbres Firmans, des documents légaux émis en langue arabe et turque et relatifs aux propriétés et aux droits de la Custodie de Terre Sainte, en commençant par le plus ancien, promulgué en 1247, qui concerne la propriété du Mont Sion, dans laquelle Jacques, Supérieur du Couvent de Sion, avec d’autres religieux et le Dragomanno, convoqués au Tribunal, ont attesté avec des documents légaux que le terrain leur appartenait encore avant Omar ; le Tribunal prononça une sentence en faveur des Religieux.

Dans cette section des Archives, sont inclus aussi les Firmans dorés de 1600, qui soulignent la valeur des Archives aussi d’un point de vue artistique.

Suivent les Registres des Pèlerins, dans lesquels étaient annotés les noms des pèlerins arrivés à Jérusalem. Les pèlerins devaient se présenter au Père Custode de Terre Sainte pour lui montrer l’autorisation, reçue dans leur patrie, de l’autorité ecclésiastique les autorisant à accomplir leur pèlerinage dans les Lieux Saints et à recevoir du Custode le laissez-passer du pèlerin qui leur permettait d’accomplir le pèlerinage. Les Registres avec les noms débutent à partir de 1561 avec la dénomination de «Navis Peregrinorum».

Un autre type de document artistico-historique est représenté par les Registres dans lesquels on enregistrait les noms des Chevaliers du Saint Sépulcre, connus aussi comme Ordre Equestre du Saint Sépulcre de Jérusalem. Après la chute des Croisés, la faculté d’investir les Chevaliers fut reconnue à la Custodie de Terre Sainte de 1496 à 1847, quand fut rétabli le Patriarcat Latin de Jérusalem. Ces Registres commencent à partir de 1561.

Parmi les documents historico-artistiques, sont également inclus les Registres Paroissiaux, qui débutent à partir de 1555, les Chroniques Custodiales de chaque Couvent et beaucoup d’autres documents historiques, classés dans les sections-fonds des Archives selon leur provenance et spécificité.

En effet, les Archives sont divisées en plusieurs grandes sections: les Archives de la Curie Custodiale, les Archives de la Procure, les Archives des Maisons Religieuses, les Archives des Paroisses, les Archives des Maisons de Formations, des Case Nove, les Archives Personnelles, sans compter le Fond Photographique et le Fond Cartographique.

Le Nouveau Siège des Archives, qui sera béni le 28 février, avec le transfert des locaux, fait de nouveau partie de la Curie Custodiale. Une «Visite» donnera une bonne occasion pour voir et connaître les documents sur lesquels se fonde l’Histoire de la Custodie de Terre Sainte.

Ces Documents sont importants pour:

• illustrer les droits des Catholiques sur les Lieux Saints (Pie X) et répliquer contre des mensonges ou des inexactitudes au sujet des Franciscains de Terre Sainte (Custodes L. Cozza et R. Razzoli);

• illustrer l’œuvre des Franciscains de Terre Sainte (Pie X), tout particulièrement par la compilation des annales et des chroniques (Custode P. Da Lodi);

• représenter une source pour l’étude de la Palestinologie (Pie X).

Les Nouvelles Archives Historiques de la Custodie de Terre Sainte sont équipées de chambres appropriées pour permettre aux chercheurs la consultation des documents, d’une salle de lecture et de bureaux pour les archivistes, de locaux pour étudier et photographier les documents (même ceux de grand format).

En outre, dans les locaux des Archives, se trouve également la section dédiée aux Bulles, Firmans, Cartes Historiques et Géographiques, Cartes et Plans des Propriétés et des Constructions, le tout rangé dans des armoires coulissantes ou avec tiroirs. En revanche, les autres Fonds sont rangés dans des armoires coulissantes.

Soit la réorganisation et catalogage, soit le transfert et la publication de cette œuvre si importante, ont été réalisés grâce à l’autorisation et à l’appui du Custode de Terre Sainte, le Père Pierbattista Pizzaballa, et au travail assidu de l’Archiviste Custodial, P. Narcyz Klimas.

Le travail de coordination, de constitution des fichiers et d’édition a été assuré par le Prof. Andrea Maiarelli.

Le travail pour l’édition du Catalogue, publié par la Maison d’Edition de Terre Sainte à Milan, a été suivi par la Doctoresse Elena Bolognesi.

Le travail de mise en fiches a été exécuté par les doctoresses Tiziana Nandesi, Valeria Vestrelli et Maria Cominacini.

Les travaux d’ajustement et de déménagement ont été coordonnés par le Bureau Technique de la Custodie.

» custodia.org
© 2011 Terra Sancta blog   |   privacy policy
custodia.org    proterrasancta.org    cmc-terrasanta.com    terrasanta.net    edizioniterrasanta.it    pellegrinaggicustodia.it