2013
custodia.org

Sacrement des malades: fête des vivants à Saint-Sauveur

Dimanche 10 février, devançant la Journée mondiale des malades – journée instituée par le pape Jean-Paul II il y a 21 ans – la paroisse de Jérusalem et la communauté franciscaine de Saint-Sauveur se sont réunies pour la célébration de la messe.
Une foule nombreuse est venue pour accompagner ceux de la communauté dont la santé est plus fragile. L’assemblée présente a pu aussi entourer de sa prière et de son affection les frères Basilio Talatinian ofm et Gabriel Baireyre ofm, le premier célébrant ses 100 ans, le second ses 99 ans, ainsi que plusieurs frères franciscains de l’infirmerie custodiale venus recevoir eux aussi le sacrement des malades.
Dans son homélie, le curé de la paroisse, frère Feras Hijazin ofm, a rappelé que le sacrement des malades ne doit pas faire peur, qu’il n’est pas le sacrement des mourants mais des vivants, qu’il était propre à guérir les corps et les âmes. Un encouragement tel que la plupart des fidèles se présentèrent pour le recevoir, se faisant oindre le front et les mains de l’huile sainte.
Selon le frère Artemio Vìtores, vicaire custodial et gardien (supérieur) de Saint-Sauveur : « Cette célébration fut autant un acte religieux que social. Toute la communauté paroissiale s’est jointe aux malades pour prier avec eux, même des enfants ! »
À l’issue de la célébration, toutes les institutions de la ville qui s’occupent des personnes malades : institutions chrétiennes de toutes confessions, juives et musulmanes ont été honorées d’une plaque commémorative en remerciement de ce qu’elles font pour les plus faibles. La plupart des communautés religieuses chrétiennes avaient d’ailleurs envoyé des représentants : les Filles de la Charité, les sœurs de Mère Térésa, les sœurs de Dom Polski, les filles de Notre Dame des Douleurs d’Abu Dis, les sœurs de Saint-Joseph de l’Apparition des hôpitaux Saint-Louis et Saint-Joseph, les sœurs Franciscaines du Cœur de Jésus qui travaillent à l’infirmerie custodiale etc. Une petite délégation de l’hôpital israélien Hadassa du Mont Scopus était également présente.
La célébration recueillie était emprunte de fraternité et de joie. Et c’est toute cette joyeuse assemblée qui fut invitée à se rendre – pour la première fois – à l’infirmerie pour partager le gâteau d’anniversaire des frères Basilio et Gabriel.
« C’est un beau moment de la communion de l’Église et d’universalisme franciscain. Tous ont pu se rendre au dernier étage du couvent, qui surplombe Jérusalem et partager ce moment fraternel. C’est d’ailleurs le prolongement normal d’une célébration qui doit toujours être accompagnée d’un moment fraternel. » expliquait frère Artémio.
À L’heure du déjeuner, c’est dans l’intimité de la fraternité de Saint-Sauveur – qui compte tout de même quelque 80 frères – que les Franciscains ont fêté de nouveau le centenaire du frère Basilio et les 99 ans de Frère Gabriel, sans oublier l’anniversaire du frère Armando Pierucci (67 ans).

» custodia.org
© 2011 Terra Sancta blog   |   privacy policy
custodia.org    proterrasancta.org    cmc-terrasanta.com    terrasanta.net    edizioniterrasanta.it    pellegrinaggicustodia.it