2012
custodia.org

A Jérusalem, le jardin pour contempler… L’ermitage de Gethsémani fête ses premiers 25 ans.

2012/07/07

Jérusalem, 7 juillet 2012

A Jérusalem, le jardin pour contempler… L’ermitage de Gethsémani fête ses premiers 25 ans.

Samedi 7 juillet à 17h, dans la chapelle de l’ermitage, a été célébré le 25ème anniversaire de ce jardin que le frère Giorgio Colombini avait arraché à la dégradation pour en faire un lieu de prière. L’initiative, pensée par le frère Diego della Gassa, directeur e l’Ermitage, devient une occasion particulière pour faire mémoire et remercier ceux qui ont travailler en ce lieu.

Les vocations, la prophétie : le buisson ardent, Gethsémani, la voix qui crie encore aujourd’hui.

Tels sont les thèmes abordés par le Custode de Terre Sainte, le père Pierbattista Pizzaballa, lors de la rencontre.

Une brève histoire de l’Ermitage

Le père Giorgio Colombini, disparu en mai 2009, a eu l’idée de faire de ce lieu un lieu de prière il y a 25 ans.
C’était une réponse à l’invitation de Jésus : “Restez ici et veillez avec moi” (Mt 26, 38). Un de ses amis, le père Gianni Tomasi, de la région italienne du Trentin, conçut l’idée du jardin.

D’un terrain en friche et pourvu de maisons délabrées, qui à l’époque servaient de débarras, le frère Giorgio avait réussi à faire, aider d’une quinzaine de volontaire, une quinzaine d’ermitages : de petits studios avec lit, cuisine et salle de bain, pour pouvoir se retirer et méditer. C’est ce que la Custodie appelle aujourd’hui l’ermitage, qui jouxte l’actuelle basilique de Gethsémani.

Lieu de la paix, lieu où l’on fait désert autour de soi, où l’on fait les comptes avec le silence, où au coeurs des oliviers et des plantes, on a vue sur la vallée du Cédron et les murailles de Jérusalem. On y vit le silence de la Parole et la Parole du silence.

De 1987 à aujourd’hui, plus de 6000 pèlerins sont passés par là. Les demandes pour vivre cette expérience fort de prière avec les frères franciscains ne cessent d’arriver pour ce lieu, devenu une étape obligée.

Le père Custode conclut ainsi sa ‘Lectio Divina’ : “L’ermitage veut être cela. L’opportunité de veiller et de prier avec lui, la possibilité de redécouvrir ce don. C’est une grâce“.

Après la bénédiction finale, un rafraîchissement a été servi dans le jardin.

» custodia.org
© 2011 Terra Sancta blog   |   privacy policy
custodia.org    proterrasancta.org    cmc-terrasanta.com    terrasanta.net    edizioniterrasanta.it    pellegrinaggicustodia.it