2011
custodia.org

Franciscain Archeologue Entre Science et Foi

Michele Piccirillo, franciscain archéologue entre science et providence », c’est le titre de la monographie réalisée par le Père Claudio Bottini et le Père Massimo Luca du Studium Biblicum Franciscanum de Jérusalem, récemment publiée par les Editions Terra Santa de Milan.

Pour les frères mineurs de la Custodie de Terre Sainte, l’archéologie est comme une seconde vocation. Le nom de Michele Piccirillo est aujourd’hui intrinsèquement lié aux découvertes archéologiques du Mont Nebo, la montagne jordanienne d’où Moïse contempla la Terre Promise, qui est devenue aujourd’hui une destination pratiquement obligatoire des pèlerinages et des itinéraires culturels en Terre Sainte.

Une bonne partie du livre est consacrée aux témoignages d’amis et de personnes illustres, qui avec le profil biographique et la préface de l’ami et soutien don Antonio Canestri, permettent de reconstruire la personnalité du frère franciscain, disparu en 2008. Les témoignages des collègues archéologues seront par contre rassemblés dans un recueil que le Studium Biblicum Franciscanum a en préparation pour honorer son illustre professeur.

L’activité archéologique et éditoriale du Père Piccirillo est reconstruite à travers une note bibliographique divisée par thèmes, qui correspondent aux lieux et aux intérêts de la recherche.

P. CLAUDIO BOTTINI
Studium Biblicum Franciscanum — Jérusalem

« Franco Scaglia, un grand ami de Piccirillo, l’a défini un “livre d’amour”, càd écrit avec amour par ceux qui ont aimé, ont estimé le Père Piccirillo, et ont collaboré avec lui. C’est un livre voulu par des amis du Père Michele, et puis réalisé non seulement par les membres du Studium Biblicum Franciscanum, mais par toute une série de personnages, certains connus — nous avons repris également les messages d’autorités religieuses et politiques — et par de simples amis, collaborateurs et collaboratrices du Père Michele. Un livre pour se souvenir de lui, comme personne, comme franciscain, comme archéologue, qui a eu la chance de travailler entre la science, qu’il avait acquise durant ses études, et la Providence, qui l’a souvent aidé pour ses découvertes archéologiques, pour le réseau d’amis qui collaboraient avec lui et pour toute une série de choses vraiment belles qui feront que l’on se souviendra de lui longtemps.

» custodia.org
© 2011 Terra Sancta blog   |   privacy policy
custodia.org    proterrasancta.org    cmc-terrasanta.com    terrasanta.net    edizioniterrasanta.it    pellegrinaggicustodia.it