2017
custodia.org

Aux cimetières du Mont Sion, pour la commémoration des défunts

Chaque année le 2 novembre, les frères de la Custodie de Terre Sainte commémorent tous les défunts avec une procession particulière. Cette année encore ils ont respecté la tradition, célébrant tout d’abord la solennité par une messe à l’église de Saint Sauveur à Jérusalem. L’église était bondée de hiérosolymitains, de religieux et religieuses des communautés avoisinantes et des enfants de la Terra Santa School.
Fr. Nerwan, curé de Saint Sauveur, a présidé la liturgie en arabe et a prêché. « Beaucoup se demandent de qui nous avons repris la coutume de la prière pour les morts », a dit le curé. Il a illustré sa réponse en donnant des exemples tirés de la Bible. Le premier a été le récit de Lazare qui gisait mort au tombeau depuis quatre jours. Jésus a d’abord prié, puis l’a miraculeusement ressuscité.
Dans les Actes des Apôtres, au chapitre 9, Pierre a aussi ressuscité une enfant en lui disant ‘Talita Kum’ (lève-toi), mais seulement après avoir prié. « C’est donc du Christ et de l’église primitive que nous avons repris la coutume de la prière pour les morts – a expliqué Fr. Nerwan –. Nous avons l’espérance que celui qui croit en Jésus Christ a la vie éternelle. Donc, selon l’esprit de l’Évangile, nous poursuivons ce que faisait Jésus ».

Après la messe, les frères de la Custodie de Terre Sainte sont partis en procession depuis l’église de Saint Sauveur, pour rejoindre le Mont Sion. C’était le Custode de Terre Sainte, Fr. Francesco Patton, qui fermait la marche, avec devant lui plusieurs franciscains du monde entier, ce qui est typique pour les fraternités de la Custodie. En traversant les rues de la vieille ville de Jérusalem, la prière – récitée et chantée au micro en latin et en arabe – a attiré la curiosité de beaucoup : vendeurs et touristes, musulmans, juifs, chrétiens de différents rites.
« La procession est un témoignage pour les musulmans et les juifs. Ils nous demandent toujours où nous allons et ce que nous faisons, et nous avons l’occasion d’expliquer que pour nous, comme pour eux aussi d’ailleurs, la prière pour les morts est très importante », a expliqué Fr. Nerwan.
Les étapes de la procession ont permis de passer par les cimetières catholiques du Mont Sion, pour rendre visite aux défunts, une prière au cœur et une fleur à la main. On a tout d’abord rendu hommage aux frères défunts de la Custodie, morts en Terre Sainte. Puis on est passé au cimetière de tous les fidèles et de nombreux paroissiens ont voulu saluer leurs chers défunts avec un Je vous salue Marie ou un souvenir personnel.

« Je viens ici toutes les semaines, mais aujourd’hui c’est un jour spécial, a expliqué Huda, une chrétienne de Jérusalem. Comme elle, monsieur Adib a porté des fleurs à ses défunts, ensevelis au cimetière catholique.
Les frères de la Custodie de Terre Sainte ont béni toutes les pierres tombales avec de l’eau bénite. La procession de frères et fidèles, qui s’était dissoute, s’est réunie autour des tombes, dont celle du fameux entrepreneur allemand, Oskar Schindler, qui a sauvé des centaines de juifs, durant la Deuxième Guerre Mondiale.
« Nous sommes en Terre Sainte sur le Mont Sion, très célèbre dans l’Ecriture Sainte – a dit Fr. Nerwan –. En tant qu’habitants de Jérusalem nous avons la chance de pouvoir ensevelir nos morts ici ».

Beatrice Guarrera

» custodia.org
© 2011 Terra Sancta blog   |   privacy policy
custodia.org    proterrasancta.org    cmc-terrasanta.com    terrasanta.net    edizioniterrasanta.it    pellegrinaggi.custodia.org