2017
custodia.org

800 ans, Card. Sandri : « La mission de la Custodie est d’offrir au monde entier le trésor de Jésus »

Le deuxième jour des célébrations a débuté tôt le matin, dans une église comble et en fête. À Saint Sauveur à Jérusalem, on continue à fêter les 800 ans de présence franciscaine en Terre Sainte jusqu’au 18 octobre. Pour cet important événement, le Cardinal Leonardo Sandri, préfet pour la Congrégation des Églises Orientales, était présent lui aussi. Le 17 octobre, il a célébré la messe, au cours de laquelle il a prêché et transmis un message du pape François : « Je vous encourage à persévérer heureux dans le soutien de nos frères, surtout les plus pauvres et les plus faibles ; dans l’éducation de la jeunesse ; dans l’accueil des personnes âgées et dans le soin des malades, en vivant concrètement au quotidien les œuvres de miséricorde ». Le message écrit par le Pape François a été lu par le chargé d’affaires du Saint-Siège, Mgr. Marco Formica. (LIRE LE TEXTE INTEGRAL DU MESSAGE DE PAPE FRANCOIS À LA CUSTODIE DE TERRE SAINTE).

Dans son homélie, le Cardinal Sandri a parlé de la mission de la Custodie de Terre Sainte. « Votre manière de devenir gardiens des lieux saints présente à nouveau la même dynamique que le premier appel de Saint François – a dit le Cardinal –. L’invitation du Seigneur lui a été adressée : “Va, reconstruis mon Eglise” ». Comme le Père Fondateur de l’Ordre, les frères de la Custodie ont compris eux aussi qu’il ne s’agissait pas d’une invitation à la reconstruction uniquement matérielle, mais aussi spirituelle. « Ainsi vous aussi, qui êtes présents en Terre Sainte depuis 800 ans, vous avez allié au soin des sanctuaires, le témoignage de la vie évangélique, en édifiant le temple saint du Dieu vivant », a affirmé le Cardinal Sandri.

On s’est ensuite rendu dans la salle de l’Immaculée, où le Préfet pour la Congrégation des Églises Orientale a tenu la conférence intitulée : « Prêcher toujours l’Évangile et, si nécessaire, même avec les mots ! La présence franciscaine en Terre Sainte et au Moyen-Orient » (LIRE LE TEXTE INTEGRAL – en italien – DE LA CONFERENCE DU CARDINAL SANDRI).
En début d’après-midi, le Cardinal Sandri a aussi rendu visite aux bureaux de l’ATS Association Pro Terra Sancta, l’ONG qui soutient les projets sociaux et culturels de la Custodie.

La deuxième journée des célébrations a été très riche en conférences. Le Prof. Filippo Sedda a parlé du premier père provincial de la Terre Sainte, Fr. Elie de Cortone ; tandis que dans l’après-midi, le Prof. Giuseppe Ligato, a évoqué Acres, au temps de l’arrivée des premiers frères en 1217.
La deuxième journée s’est achevée avec la Prof. Emmanuelle Main qui a expliqué son précieux travail de catalogage et d’identification des documents photographiques sur la Syrie (LIRE L’ARTICLE SUR CE PROJET : À Jérusalem, le patrimoine antique syrien menacé reprend vie).

Nous avons demandé au Cardinal Leonardo Sandri de commenter les 800 ans de présence franciscaine en Terre Sainte, voici ce qu’il nous a dit.

En tant que Préfet pour la Congrégation des Églises Orientale, quelle est, selon vous, l’importance de la Custodie au Moyen-Orient, après 800 ans de présence ?
Nous sommes sur la Terre de Jésus. Ici, Jésus est né, mort et ressuscité, car la mission de l’Église est d’annoncer le Christ. Dans tous les siècles de l’histoire, il y a eu cette faim et cette soif de Jésus : de le voir, le toucher, de suivre ses pas. La mission de la Custodie de Terre Sainte est donc de faire en sorte que ces lieux, qui ont vu le passage de Jésus, continuent à être vivants, qu’ils soient des pierres vivantes qui parlent et que la communauté des disciples du Christ soit vivante et agissante en Terre Sainte. Voilà la mission de la Custodie : offrir au monde entier, mandatés par les Papes, ce trésor de Jésus, ici en Terre Sainte. Et tous les pèlerins qui viennent, qui pleurent, qui écoutent l’Évangile, sont accompagnés par nos frères de la Custodie. C’est une mission sans pareil dans la vie de l’Église, de nouveau confirmée par le pape François dans sa lettre d’aujourd’hui, comme l’ont d’ailleurs fait ses prédécesseurs durant 800 ans. C’est pour cela qu’aujourd’hui nous nous réjouissons et participons, avec une vive joie, à ce huitième centenaire de la présence franciscaine des frères de la Custodie de Terre Sainte.

Quels mots d’encouragements voudriez-vous adresser à la Custodie pour les défis auxquels elle devra faire face à l’avenir ?
Les mots que j’ai au cœur pour la Custodie sont avant tout des mots de gratitude à l’égard de tous les frères qui sont passés par la Custodie, témoins du Christ par leur propre vie et par leur sang. Un mot d’encouragement pour l’avenir : qu’ils poursuivent leur mission comme disciples du Christ, qu’ils vivent en fraternité, qu’ils témoignent l’Évangile par leur vie simple, pauvre, franciscaine. C’est le nouveau cri de l’Évangile qui doit résonner à travers la vie de nos frères de la Custodie de Terre Sainte.

Beatrice Guarrera

» custodia.org
© 2011 Terra Sancta blog   |   privacy policy
custodia.org    proterrasancta.org    cmc-terrasanta.com    terrasanta.net    edizioniterrasanta.it    pellegrinaggi.custodia.org