2017
custodia.org

800 ans de présence franciscaine en Terre Sainte, Michael Perry : "Nous sommes là pour toute l’humanité"

Voilà un anniversaire historique à fêter en grande pompe : les 800 ans de présence franciscaine en Terre Sainte. Le 16 octobre, à Jérusalem se sont officiellement ouvertes les célébrations des frères de la Custodie, qui se poursuivront jusqu’au 18. Pour cette étape historique de la province missionnaire franciscaine, le Ministre Générale de l’Ordre des Frères Mineurs, Michael Perry, a lui aussi rejoint la Terre Sainte où il a été impliqué dès la première rencontre. Avec le Custode de Terre Sainte, Fr. Francesco Patton, et l’économe, Fr. Ramzi Sidawi, il a remercié les partenaires qui permettent à la Custodie de s’engager dans des multiples projets, en leur remettant des décorations. Dans l’après-midi, une cérémonie liturgique, présidée par le Ministre Général de l’Ordre, a marqué le début des célébrations de l’anniversaire. Dans l’église de Saint Sauveur, on a rappelé la fondation de la province, aujourd’hui Custodie de Terre Sainte, et le père Michael Perry a prêché. Un peu plus tard, le Père Général a tenu à rencontrer personnellement les frères de la Custodie, avec le Vicaire de l’Ordre, Fr. Julio César Bunader.
D’importantes personnalités, telles le Cardinal Sandri qui portera un message de Pape François le 17 octobre, participent également aux festivités avec les franciscains.

Le père Michael Perry a exprimé sa joie pour la célébration des 800 ans de présence franciscaine. Voici ce qu’il a partagé sur l’anniversaire et la mission de la Custodie en Terre Sainte.

Quelle est l’importance de la Custodie pour l’Ordre des Frères Mineurs et pour la Terre Sainte ?
Cette année jubilaire est une belle occasion pour rappeler la présence du Christ, sa miséricorde, son amour en cette terre et dans toutes les parties du monde. Si quelqu’un me demandait quelle était la signification de notre présence ici, en tant que frères franciscains de l’Ordre des Frère Mineurs, je lui répondrais ceci : accompagner tous les chrétiens et le peuple qui passe ici, pour communiquer cet amour, cette miséricorde, cette joie de la vie dans le Christ et en Dieu. Notre présence est un événement non seulement pour tous les chrétiens, mais aussi pour toute l’humanité. Oui, notre présence est pour toute l’humanité. Telle était aussi la vision de François d’Assise qui a voulu visiter la Terre Sainte, en arrivant jusqu’à Damiette, où la dignité de l’homme était particulièrement atteinte. Aujourd’hui encore, ces mouvements de déshumanisation existent. La vision de la Custodie est de promouvoir le dialogue et l’harmonie entre les personnes, ainsi qu’un développement intégral de l’humanité.

Concernant le parcours réalisé durant ces 800 ans, pour quoi vous sentez-vous le devoir de remercier Dieu ?
Il me semble devoir rendre grâce à Dieu pour les frères qui ont travaillé ici, mais pas seulement pour eux. Au cours de l’histoire, il y a toujours eu des laïcs qui ont voulu s’associer à ce chemin spirituel et humain. Je remercie le Seigneur pour les frères mineurs et tous leurs collaborateurs. Encore aujourd’hui, la présence franciscaine a un sens en cette région qui a vécu de terribles moments de violence. Mais notre présence continue à rappeler la dignité de chaque personne et nous avons vocation à promouvoir la paix entre tous les êtres humains.

Quels sont les défis que la Custodie de Terre Sainte aura à relever à l’avenir ?

Pour comprendre sur quel chemin se poursuivra l’œuvre des franciscains de la Custodie, nous devons nous référer à ce qu’ils font aujourd’hui. Les défis de demain seront les mêmes que ceux du passé. Aujourd’hui, les frères accompagnent les pèlerins ; ils accompagnent les chrétiens dans les divers pays où ils sont présents, ils promeuvent le dialogue en donnant un témoignage par leur vie. Une vie qui s’enracine dans le message de Dieu, à travers les pères et les mères de l’histoire du salut.
La Custodie a le défi d’impliquer toute personne dans la recherche de Dieu, mais aussi dans la dignité humaine, dans la dignité même de la planète, dont parle le pape François dans l’encyclique ‘Laudato si’, en « volant » les mots à Saint François. Cette recherche d’harmonie, comme une danse spirituelle, comme une danse cosmique, est l’avenir pour nous tous en Terre Sainte.

Beatrice Guarrera

» custodia.org
© 2011 Terra Sancta blog   |   privacy policy
custodia.org    proterrasancta.org    cmc-terrasanta.com    terrasanta.net    edizioniterrasanta.it    pellegrinaggi.custodia.org