2017
custodia.org

La Maison de l’Enfant de Bethléem fête ses dix ans

2007-2017 : la Maison de l’Enfant de Bethléem fête sa première décennie d’activités. « Penser aux 10 ans, c’est important, mais penser à 83 enfants c’est encore plus important ». C’est ainsi que Fr. Marwan, qui gère la Maison depuis ses débuts, a commenté l’événement. La structure de la Custodie de Terre Sainte, depuis 2007, s’est occupée de 83 enfants au contexte familial difficile. Cet anniversaire important a été fêté le 15 septembre par une messe d’action de grâces en présence du Custode de Terre Sainte, suivie d’un rafraîchissement pour les amis de la Maison.
« Aujourd’hui je vois tout le bien accompli dans les vies de ces 83 enfants – a dit Fr. Marwan –. Peut-être suis-je peu fatigué, mais je reste plein d’enthousiasme, car je sens que durant ces années le Seigneur a été au milieu de nous et qu’Il a accompli l’œuvre qui a démarré par sa Providence ». Aujourd’hui, les enfants hébergés dans la Maison sont 27 : 12 dorment sur place, alors que d’autres viennent à la Maison entre la sortie de l’école et 19h. Aucun d’entre eux ne manquait dans la cour de la Maison, où la messe a été célébrée. Un banc d’école pour autel, avec des objets simples pour contenir le Corps et le Sang du Christ, à l’école franciscaine.

DIRE MERCI. Durant l’homélie, le Custode de Terre Sainte a ouvert un dialogue avec les enfants. « Nous avons entendu que 10 lépreux rencontraient Jésus, lui demandant d’être guéris, mais seulement un est revenu lui dire merci – a dit Fr. Francesco Patton –. Cela nous démontre que lorsque Dieu opère le bien dans notre vie, c’est seulement une fois sur dix que nous Lui disons merci ». Répondant aux sourires des plus petits, il a continué : « Célébrer les 10 ans de la Maison de l’Enfant, signifie dire merci à Jésus ». Il a ensuite demandé une minute de silence pour penser à une chose que Jésus a faite et pour laquelle nous devions le remercier. Des enfants ont remercié car « Il nous protège et protège nos parents », « pour la famille qu’Il nous a donnée, « pour cette Maison et pour ceux qui travaillent ici ».
Le Custode a enfin rappelé que « Jésus nous a laissé comme maman, sa propre maman afin que notre maison ne soit jamais froide ».

LES DEBUTS. L’idée de fonder la Maison de l’Enfant est venue de Fr. Amjad, aujourd’hui curé de l’église de l’Annonciation à Nazareth. Heureux de pouvoir participer à cet anniversaire, il a raconté comment les choses se sont déroulées : « Il y a 10 ans, j’étais curé de la paroisse de Bethléem et, en allant visiter les uns et les autres chez eux, je m’étais aperçu des difficultés de certaines familles. J’ai donc pensé fonder une maison pour les enfants ; j’avais déjà commencé à préparer les lieux, mais on m’a transféré à Nazareth ». C’est alors à ce moment-là que Fr. Marwan est apparu sur scène. « Quand Fr. Amjad a été déplacé, j’ai poursuivi le travail – a continué le frère –. Je suis à Bethléem depuis 13 ans et, à l’époque, j’étais vicaire ». Il a fièrement ajouté : « Nous avons inauguré la maison avec l’ancien Custode, Pierbattista Pizzaballa, et 10 ans plus tard nous sommes encore ici ».

DONS. Après la messe on a remercié un par un ceux qui ont aidé la Maison de l’Enfant et un hommage leur a été rendu. De nombreux bienfaiteurs étaient également présents. « Je les appelle “les amis de la Maison de l’Enfant” – a affirmé Fr. Marwan –. Ils aident comme ils peuvent : en apportant vêtements, nourriture, argent. Nous avons commencé avec peu de personnes, mais le bien parle de lui-même ». On compte parmi eux de nombreux habitants locaux, comme monsieur Michael, qui a un magasin de souvenirs à Bethléem. « Fr. Marwan est un grand ami et j’aime beaucoup les enfants. C’est pourquoi c’est le lieu adéquat pour moi – a dit Michael –. Ici, on offre aux enfants une nouvelle maison qui leur donne un sentiment de sécurité. Il y a quelqu’un qui est là pour eux et pourvoit à leur éducation. À travers l’Église, on se sent plus en sécurité, en outre, ce que l’on donne arrivera au bon endroit, aux bonnes personnes ». La Custodie de Terre Sainte soutient également le projet de la Maison de l’Enfant grâce à l’aide de l’ATS (Association Pro Terra Sancta).

TEMOIGNAGES. Durant le rafraîchissement servi à l’extérieur, on a accueilli des témoignages d’enfants qui ont fréquenté la Maison de l’Enfant.
« Avant, je n’avais pas de bonnes notes – a expliqué un jeune –. Puis je suis arrivé dans la Maison, j’ai changé d’école, et j’ai progressé de plus en plus. Il y a 4 ans j’ai terminé mon séjour à la Maison, j’ai obtenu une licence en mathématiques et maintenant j’enseigne à l’école de Terre Sainte ».
Aram a raconté : « Fr. Marwan m’a appris à étudier. Maintenant j’étudie l’Hôtel Management à l’université. C’est beau parce qu’ici, j’ai une deuxième maison et Fr. Marwan est comme un père et une mère à la fois. Mon petit frère aussi a été ici et maintenant il travaille ». Un de ses amis est d’accord avec lui : « Vivre dans la Maison de l’Enfant a tout changé dans ma vie, dans mes études. Fr. Marwan est comme un père pour moi ». « Cette maison m’a fait grandir et m’a beaucoup aidé, j’y suis arrivé il y a sept ans » lui répond en écho un autre jeune.
Ce que les enfants aiment de leur vie ensemble ? « J’aime les activités que nous faisons », explique Freddy. Un autre enfant, au regard apparemment dur, révèle : « La chose que j’aime le plus de la Maison de l’Enfant, c’est que nous nous aimons les uns les autres ».

Beatrice Guarrera

» custodia.org
© 2011 Terra Sancta blog   |   privacy policy
custodia.org    proterrasancta.org    cmc-terrasanta.com    terrasanta.net    edizioniterrasanta.it    pellegrinaggi.custodia.org