2017
custodia.org

Le centre de vacances d’Alep. Pour redonner de la couleur à la vie des enfants

Dans la ville d’Alep, en Syrie, les frères de la Custodie de Terre Sainte ont inauguré le nouveau centre de vacances pour les jeunes, baptisé “avec Jésus, je donnerai de la couleur à ma vie”.

“Avec Jésus, je donnerai de la couleur à ma vie”. C’est le nom choisi par les frères mineurs de la Custodie de Terre Sainte à Alep, en Syrie, pour l’édition 2017 du centre de vacances pour les jeunes.
Pour la deuxième année consécutive, des centaines d’enfants entre 4 et 15 ans se réuniront dans l’oratoire de la paroisse de Saint François, au coeur de la ville-symbole du conflit.
Le numéro des inscrits a presque triplé par rapport à l’année dernière, atteignant le nombre de 860.

Pendant deux mois, les frères, religieuses et volontaires travailleront à apporter de la couleur à la vie de ces enfants qui, ces dernières années, ont vécu presqu’exclusivement dans les ténèbres de la guerre.
Parmi les plus grands défis d’Alep, comme on peut le lire dans le communiqué de presse de l’initiative, “il y a la reconstruction des personnes. La reconstruction du corps, de l’esprit et du sens d’appartenance à la communauté”.
A cette fin, les frères franciscains ont organisé de nombreuses activités récréatives : danse, sport, ateliers artistiques et musique, qui ont chacune été confiée à des professionnels qualifiés.

FADHI IBRAHIM,
Professeur de gymnastique
“C’est incroyable que l’Eglise m’ait invité à aider ces enfants pour les faire jouer ensemble, surtout après toutes ces années de guerre, où le seul bruit qu’on pouvait entendre était celui des bombes et des missiles. Maintenant nous éprouvons seulement de la joie. J’espère moi aussi pouvoir contribuer au bonheur de ces enfants. Je ferai de mon mieux.”

Pour ces jeunes volontaires, il s’agit d’une opportunité de gagner leur vie et de participer activement à la reconstruction de la société et de l’Eglise.

IBRAHIM,
Volontaire
“Après avoir fini l’université, j’ai voulu me sentir partie de l’Eglise pour donner un coup de main et être ici dans ce centre de vacances. Je voulais vraiment être avec ces enfants, être proche du peuple et aider le plus possible. Donner quelque chose au lieu de rester à la maison sans rien faire.”

Le besoin spirituel des enfants est bien sûr pris en compte. La célébration eucharistique est le centre de toutes les activités du camp ; les chants, les danses et les jeux sont ponctués de moments de prière commune, afin que les jeunes comprennent comment une foi authentique peut donner de la couleur à leur vie.

MIRNA,
Volontaire
“C’est la troisième fois que je suis ici, au camp d’été. Les deux premières années, je les ai vécues pendant le conflit, la situation était vraiment très dure. Chaque fois qu’on sortait de la maison, on risquait de perdre la vie. Mais grâce à Dieu, la paix est arrivée cette année. J’espère que cela va continuer, et que nous pourrons finalement retourner à une vie normale. Dieu nous a toujours protégés. Nous n’avons jamais eu peur, même sous les bombes.”

Une espérance de paix et de sérénité qui, aujourd’hui, grâce à cette initiative devient toujours plus une réalité concrète.

“Je voudrais remercier tout le monde pour ce que le centre de vacances nous a donné durant ces années de guerre et pour avoir mis un peu de paix et d’amour dans nos coeurs.”

» custodia.org
© 2011 Terra Sancta blog   |   privacy policy
custodia.org    proterrasancta.org    cmc-terrasanta.com    terrasanta.net    edizioniterrasanta.it    pellegrinaggi.custodia.org