2017
custodia.org

La fraternité de Gethsémani lance son nouveau site Horasancta.org

Sur une initiative de la fraternité de Gethsémani, le nouveau site de l’Heure Sainte est en ligne. Depuis déjà un moment, un projet était étudié pour faire débarquer sur le web la prière que les fidèles accomplissent sur le model de Jésus à Gethsémani, et cette idée s’est concrétisée ces derniers jours avec la page internet www.horasancta.org, disponible en italien, anglais , français et espagnol.
” Nous vous demandons, à vous aussi, de venir spirituellement ICI, dans ce lieu cher à Jésus où il venait souvent avec ses disciples. L’objet de notre invitation n’est pas d’entretenir une mémoire stérile, mais elle est un véritable appel à se laisser gagner par Lui de façon à ce que « tous les Gethsémani » que nous voyons disséminés dans notre monde, soient illuminés par le Seigneur lui-même qui rejoint toutes les situations.”

L’objectif est de faire en sorte que toujours plus de gens connaissent la force de la prière de l’Heure Sainte, afin de leur permettre de vivre la même expérience de lien profond avec le Seigneur que celle qu’eut Jésus. Au moyen de ce site, les groupes de pèlerins pourront donc s’inscrire pour expérimenter l’Heure Sainte dans la basilique de Gethsémani chaque soir. “Chaque premier jeudi du mois à 20h30 , nous avons une procession autour du jardin sacré et nous célébrons l’Heure Sainte – explique Fr. Benito José Choque, gardien de la fraternité -, mais tous les jours à partir de 20h, nous célébrons aussi ce moment par la prière en silence des groupes”. Fr. Benito est présent en Terre Sainte depuis trente ans mais il n’est le supérieur de Gethsémani que depuis environ sept ans. “Il y a ici une richesse extraordinaire – révèle avec enthousiasme le frère -. Ici, Jésus a fait la prière la plus importante de Sa vie et c’est d’ici qu’a commencé sa passion”. En souvenir justement des gouttes de sang qu’Il a versé, on a conservé la fête du sanctuaire de la Solennité du Très Précieux Sang de Jésus célébrée le 1er Juillet.

Fr. Benito raconte que, par le nombre de demandes reçues, différents groupes sont souvent ensemble pendant la méditation dans la Basilique : “Quelque chose qui m’émeut beaucoup, c’est la communion qui se crée. Une fois, un jeune groupe d’Assise et un groupe d’Afrique sont venus. Et pour eux, un des plus beaux souvenirs de la Terre Sainte a été de vivre l’Heure Sainte dans cet environnement international, de faire Église. C’est le Seigneur qui nous unit. ” Mais que signifie vivre l’Heure Sainte? “Pour moi, ce moment ressemble à ce que disait le Saint Curé d’Ars. Il passait beaucoup de temps devant le Très Saint Sacrement et si, parfois, quelqu’un lui demandait “qu’est-ce qu’il te dit pendant tout ce temps?”, il répondait “Rien. Il me regarde et je le regarde”. C’est ce que je vie, c’est une rencontre personnelle avec Lui.” Fr. Diego Dalla Gassa, de la fraternité de Gethsémani et responsable de l’ermitage, est du même avis: “C’est être avec Jésus. Répondre à Son invitation “restez ici avec moi”. Je dialogue avec Lui et c’est comme si il me disait: “Regarde combien je t’ai aimé”. C’est là que nous naissons : quand nous sommes aimés”.

Une volontaire italienne, Manuel Brandini, a collaboré à la structuration pratique du site, elle qui, suite à un pélerinnage en Terre Sainte, a voulu se rendre disponible pour aider les franciscains de Gethsémani. “Pour moi, l’Heure Sainte est le plus grand moment de prière durant lequel Jésus se fait le plus proche de nous. Depuis que je suis revenue de Terre Sainte, j’ai pris l’engagement de le faire presque chaque jeudi. Je suis devant Lui et il me réchauffe de Ses rayons”.
Pourquoi venir faire l’expérience de la prière de l’Heure Sainte à Gethsémani? Teresa Panta, qui vit dans l’ermitage de Gethsémani pour rendre des services aux pèlerins, le sait bien: “Parce que “l’amour n’est pas aimé”, comme disait saint François. Peu de personnes prient réellement donc si quelqu’un ressent en lui un appel qui dit “restez avec moi, priez avec moi”, c’est l’occasion de répondre à cette invitation.

Beatrice Guarrera

» custodia.org
© 2011 Terra Sancta blog   |   privacy policy
custodia.org    proterrasancta.org    cmc-terrasanta.com    terrasanta.net    edizioniterrasanta.it    pellegrinaggi.custodia.org