2016
custodia.org

Le Custode de Terre Sainte en visite à Washington, DC

Le Père Francesco Patton, le Custode Franciscain de Terre Sainte, a accompli sa première visite en tant que Custode au Couvent Franciscain de Terre Sainte à Washington, DC, dans les premiers jours de Novembre 2016.

Il est arrivé mercredi 2 Novembre, juste à temps pour participer à la commémoration annuelle de Tous les Défunts. Chaque année, les frères se réunissent dans le cimetière du couvent à prier pour leurs confrères défunts. Père Francesco a conduit la procession, puis a béni les tombes des frères qui ont servi soit en Terre Sainte soit dans le Couvent eau Commissariat de Washington, DC. Le U.S. Bishops’ Catholic News Service a couvert l’événement qui a été suivi par les média et la presse catholique.

Quand les frères se sont réunis pour le repas dans le réfectoire du Couvent, le Gardien et Commissaire, Père Larry Dunham, a donné la bienvenue au Père Custode qui a ensuite adressé une courte salutation à la communauté. Durant la visite, Père Patton s’est rendu disponible pour chaque frère qui désirait le rencontrer personnellement. Il a rencontré également divers représentants des média pour donner des interviews.

Ce soir-là, Père Francesco a rencontré un groupe de bienfaiteurs du couvent. Avant le programme officiel, il s’est entretenu pour une réception informelle où les hôtes pouvaient le rencontrer. Les participants ont regardé une vidéo, produit par le Commissariat de Washington, avec des interviews avec le Franciscain fr. Haroutiun Samouian, Père Larry Dunham et l’Archevêque Émérite de Washington, DC, le Cardinal Theodore McCarrick, lesquels parlaient de la situation en Syrie. En outre, le Père Custode a présenté une relation personnelle et actualisée des frères qui vivent en Syrie, mais également de la mission générale de la Custodie dans toute la Terre Sainte.

Samedi 5 Novembre, le Couvent a organisé son annuelle de la Messe et dîner de Bienfaisance. Père Francesco a participé à la Messe présidée par le Révérend Dennis Madden, Évêque auxiliaire de l’Archidiocèse de Baltimore, Maryland. Après la messe, il y a eu un diner de gala dans le Saint-Francis Hall où le Père Custode a rencontré les amis et les bienfaiteurs de la mission Franciscaine en Terre Sainte.

La liturgie a été animée par des musiciens et un chanteur de l’Institut Magnificat de Jérusalem, qui ont joué également durant la soirée. Ils ont ainsi réjoui l’assemblée, durant le diner, par une sélection de morceaux classiques et modernes en concluant avec une danse populaire en Arabe. L’après-midi suivant, les musiciens du Magnificat ont offert un concert ouvert au public dans l’église du Commissariat.

Les hôtes ont ensuite suivi une vidéo avec le témoignage en direct sur la ville d’Alep en Syrie, du Fr. Ibrahim Sabbagh ofm, curé sur place de la paroisse de Saint François. Tout de suite après la projection, le Père Custode a pris la parole et a commenté avec ses propres mots, comme en écho, la phrase au début et à la conclusion de la vidéo : « Le bon pasteur donne sa vie pour ses brebis. Le mercenaire, lorsqu’il se trouve vis-à-vis du danger, les abandonne. Avec l’aide du Seigneur nous voulons rester en Syrie comme des bons pasteurs. »
En soulignant l’importance de la Syrie pour l’histoire de la Chrétienté, Père Francesco a rappelé que : « C’est sur la route de Damas que saint Paul a expérimenté son expérience de compassion. C’est à Damas qu’il a reçu le baptême et où il a fait ses premiers discours. La Syrie est le deuxième berceau de la Chrétienté et c’est aussi une terre où notre présence franciscaine est très ancienne. Avec les autres sanctuaires, notre présence en Syrie a payé son tribut de sang : un grand nombre de ses enfants sont morts comme martyrs. »

Père Francesco a parlé aux participants des lieux où les frères restent pour aider le peuple syrien : Damas, Latakia, Alep, Knayeh et Jacoubieh. Il a ensuite précisé : « Nos frères sont engagés dans le ministère paroissial et, durant ce moment difficile, ils cherchent à raviver et à soutenir la communauté chrétienne locale pour garder vivante la flamme de l’espérance. Par leur présence, ils contribuent à aider ceux qui sont restés en Syrie, en pourvoyant aux nombreux besoins matériels. À Damas, nous Franciscains de Terre Sante continuons à maintenir vivant les deux sanctuaires liés à la conversion et au baptême de Saint Paul. Nous nous occupons aussi des deux paroisses où les Chrétiens du lieu vivent avec une communauté d’immigrés d’Asie et d’Afrique. Nous avons transformé l’hospice des pèlerins en une maison d’accueil pour les réfugiés qui sont obligés à entreprendre un voyage vers une nouvelle maison ».

« A Latakia, nous nous occupons d’une paroisse qui, ces dernières années et ces derniers jours, a pratiquement doublée son effectif, puisque des nombreux chrétiens, qui ont fui les zones de guerre, ont trouvé un refuge en cette ville, considérée pour le moment la plus sure de la Syrie. »
Le Père Custode a ensuite fait allusion à la vidéo, à peine visionnée, en focalisant l’attention des personnes présentes sur Alep. Il a déclaré : « En ce moment, Alep est la ville la plus dangereuse du monde. Ici, nos frères s’occupent de la Paroisse de Saint François où ils aident environ 40’000 familles, toute foi et confession religieuse confondues. Nous avons ouvert les portes du Terra Sancta College pour accueillir un groupe de femmes âgées, dont les maisons ont été détruites par les bombardements.
Nous essayons aussi de garder en fonction une école pour enfants qui ont des besoins particuliers. Le service le plus important que nos frères d’Alep sont en train d’accomplir est celui de garder vivante l’espérance des gens et d’aider tous à maintenir leur propre cœur loin de la haine, pour être ouverts au pardon et à la réconciliation ».
« Nous sommes présents également à Knayeh et Jacoubieh, des villages chrétiens dans la vallée du fleuve Oronte où deux frères se sont offerts comme volontaires pour rester proche des gens, même s’ils souffrent chaque jour toute sorte d’humiliation et de pression psychologique. Les frères et les gens ont presque tout perdu, mais ils restent encore ancré à leur propre foi ».
À la conclusion, Père Francesco a remercié toutes les personnes présentes pour l’aide et la générosité en les invitant à continuer leur relation : « de façon spéciale dans vos prières, en vous rappelant de tous les frères Franciscains qui ont cherché à vivre leur vocation en Terre Sainte et dans la région du Moyen-Orient. Je vous demande de prier pour nous et spécialement pour les populations et pour les frères qui vivent dans la souffrance et dans les épreuves causées par la guerre ».

Dimanche 6 novembre, Père Francesco a concélébré la Messe dominicale dans l’église du Commissariat et puis il a rencontré les membres de la congrégation. Plus tard, dans le même jour, il est reparti pour continuer sa visite dans les Amériques avec les frères de la Custodie de Buenos Aires, en Argentine.

Fr. Greg Friedman, OFM

» custodia.org
© 2011 Terra Sancta blog   |   privacy policy
custodia.org    proterrasancta.org    cmc-terrasanta.com    terrasanta.net    edizioniterrasanta.it    pellegrinaggi.custodia.org