2016
custodia.org

Le nouveau Custode a fait son entrée à Jérusalem

Ça n’était pas arrivé depuis douze ans. Un nouveau custode de Terre Sainte, le frère franciscain Francesco Patton, a fait son entrée solennelle à Jerusalem. Hier il était le nouveau custode élu. Aujourd’hui il est le nouveau custode en fonction.
Cette passation s’est faite lors d’une cérémonie qui prit place au couvent Saint-Sauveur.

Avant cela, porte de Jaffa, une foule nombreuse de religieux et religieuses, de chrétiens de toute dénomination, de badauds surpris par cette agitation, d’autorités ecclésiales et civiles, se pressait à l’entrée ouest de la ville. Celle par laquelle se font depuis des temps immémoriaux les entrées solennelles.

Tout le monde voulait le voir ce custode venu de loin, qui n’était pas de la Custodie et que peu connaissent. Tout le monde voulait voir celui qui dorénavant symbolise en sa personne près de 800 ans de présence franciscaine en Terre Sainte.

A 15h29, la voiture du custode le déposa enfin porte de Jaffa. Le custode en sortit, serra quelques mains, multiplia les accolades. Le secrétaire de la Custodie présentait les personnalités. Le custode souriait et essayait d’être présent à chacun. C’était la joyeuse pagaille habituelle. Et le père Francesco ne pouvait pas complètement dissimuler une certaine surprise, voire une légitime appréhension au moment du plongeon dans le grand bain de l’Eglise-Mère de Jérusalem.

L’atmosphère était à la joie et déjà dans la foule les commentaires fusaient sur sa taille, sur son sourire. On se félicitait, on le plaignait d’être ainsi pressé de toute part et de tout ce qu’il aurait à découvrir en même temps.

Puis les Kawas battirent le rappel et le cortège s’ébranla vers le couvent Saint-Sauveur au son du Lauda Jerusalem Dominum et tandis que les cloches de Saint-Sauveur battaient à toute volée. En tête les Kawas de toutes les Églises en habit solennel, suivi des frères franciscains deux à deux, suivis du custode, du Vicaire Général des Frères Mineurs Frère Julio César et du visiteur frère Jakab Várnai. Derrière eux, le délégué apostolique à Jérusalem et pour la Palestine, et Nonce apostolique en Israël, Mgr Giuseppe Lazzarotto, des représentants du patriarcat latin de Jérusalem, les chefs des Eglises, les Consuls généraux en poste à Jérusalem, les autorités civiles et la foule.

Au bas de la nef de l’Eglise, le père Stéphane Milovitch, gardien du couvent Saint-Sauveur, attendait le Custode. Il lui tendit l’eau bénite, puis la croix à embrasser et enfin l’encens.

Après le Te Deum, le visiteur canonique prit la parole. Il invita le nouveau Custode à se souvenir de ce que saint François lui-même attendait de ses frères et notamment des supérieurs « Venus pour servir ». « Le Seigneur vous demande père Francesco, dit-il solennellement, de prendre bien soin de vos frères et de tout le patrimoine de la Custodie, comme de tout le peuple des chrétiens qui y est attaché. »

Frère Jakab Várnai poursuivit en remerciant chaleureusement le père Pierbattista Pizzaballa pour tout le travail accompli ces dernières années. Puis, il fit ensuite la lecture du décret officiel de nomination, en latin, puis anglais. L’assemblée applaudit. Puis on entendit la voix du nouveau Custode. Assurée, forte, confiante. Debout devant l’autel, il dit le Credo, prêta serment en prononçant les derniers mots la main droite sur les Evangiles.

C’est le visiteur, frère Jakab Várnai, qui lui remit le sceau de la Custodie et Francesco Patton devint officiellement Custode de Terre Sainte.
Après le chant à saint François, le Custode prit la parole.

Il s’adressa d’abord en anglais à l’assemblée pour remercier chacun de sa présence et, comme un autre Francesco, il se recommanda à la prière de chacun. Mais c’est en italien, langue officielle de la Custodie, qu’il s’adressa directement à ses frères. « J’ai reçu cette demande (d’accepter la charge) comme un nouvel appel et j’y ai répondu comme au jour de ma première profession. J’ai le sentiment d’être un novice (…) mais c’est le Seigneur notre Custode. (…) Et je vous demande de m’accueillir ainsi, comme un nouveau frère. »

Des paroles d’humilité aux accents tout franciscain, et durant lesquelles il ne manqua pas lui aussi de remercier son prédécesseur.

Puis la centaine de franciscains présents, représentant tous les couvents d’Israël, de Palestine et de Jérusalem, vinrent lui donner l’accolade en signe d’accueil et pour lui manifester leur obéissance.

En dépit du caractère solennel de la célébration, l’atmosphère était manifestement à la joie.
Une joie qui se poursuivit par une collation. De nombreux religieux et religieuses, mais aussi chrétiens de Jérusalem, employés de la Custodie se pressaient autour du nouveau Custode pour quelques mots et les premières photos.

La Custodie de Terre Sainte a un nouveau Custode, il est venu de loin, mais a trouvé une nouvelle fraternité à aimer, un peuple à servir, et ses pas s’inscrivent plus près que jamais dans ceux du Christ Jésus.

» custodia.org
© 2011 Terra Sancta blog   |   privacy policy
custodia.org    proterrasancta.org    cmc-terrasanta.com    terrasanta.net    edizioniterrasanta.it    pellegrinaggi.custodia.org