2016
custodia.org

Des franciscains de province égyptienne de la Sainte Famille en Terre Sainte

Du mercredi 25 février jeudi 3 mars, un groupe de franciscains venu d’Egypte a visité la Terre Sainte. Cette visite prenait place dans le cadre de la formation permanente dispensée aux franciscains tout au long de leur vie. Elle était organisée par frère Ibrahim Faltas, actuel économe de la Custodie de Terre Sainte et lui-même égyptien.

Frère Kamaal William, supérieur du couvent Saint-Antoine à Daher et responsable de la formation permanente, explique: « C’est la première fois que ces 25 frères égyptiens visitent la Terre Sainte. C’est aussi la première fois qu’une telle visite est organisée. » Les 27 franciscains (dont 2 accompagnateurs) étaient pour la plupart des jeunes frères ayant moins de 10 ans de professions solennelle. « Ils ont donc un programme de formation sur mesure qui s’appuie sur la visite des lieux saints», indiquait frère Kamaal.

Les frères se sont rendus à Bethléem , Nazareth et Jérusalem. « Le but était de faire une expérience biblique, de nous rapprocher des lieux saints par les évangiles, dans le contexte physique de l’enseignement du Christ. Nous, en tant que franciscains égyptiens, nous ne pouvons pas séparer l’Egypte de la Terre Sainte. L’Egypte est aussi une Terre Sainte car c’est le pays qui a accueilli la Sainte Famille. C’est pourquoi, notre province franciscaine est intitulée ‘la Sainte Famille’», poursuivait frère Kamaal.

Jusqu’en 1992, la Custodie de Terre Sainte était en charge de toute la région au nord du Caire, tandis que de la région du Caire jusqu’à Assouan, c’est de la province de Toscane que relevaient les frères. Depuis 1992, les couvents d’Egypte se sont regroupés sous la seule province de la Sainte Famille, mis à part le couvent de Musky, qui appartient toujours à la Custodie. La Custodie compte toujours 9 franciscains égyptiens en service en Egypte ou ailleurs.
« Si je devais résumer mon séjour, a conclu le frère, c’est une expérience spirituelle biblique profonde qui a sans aucun doute touché fortement chaque frère et j’espère que cela se reflétera sur leurs vocations.»

Le séjour de frère Danial el-Tayyeb, OFM, curé de l’église Saint-Georges des coptes catholiques à Louxor, est partagé entre tristesse et joie . «Imaginez, j’ai marché sur la terre qui a été touchée par le Christ, confie frère Danial à la voix posée. Tout ce que j’ai vu témoigne de la présence de Jésus. C’est une expérience foudroyante. Parler de la Terre Sainte est une chose mais y être et la vivre en est une autre.»

« Lorsqu’on s’habitue aux lieux saint, religieux comme laïcs, nous perdons parfois la spiritualité et la signification de leur sainteté, poursuit le frère. À Jérusalem, on voit à quel point les trois religions désirent la rencontre avec Dieu. Nous sommes allés au mur des lamentations, j’ai vu comment les juifs prient de tout leur cœur et nous avons vu la ferveur des musulmans qui eux aussi prient Dieu. Il est vrai que la situation est difficile ici, le corps a souvent le dessus sur l’esprit, l’Homme faiblit. C’est à ce moment là que se montre la miséricorde de Dieu. Depuis que j’ai touché cette terre, j’ai senti un secouement interne profond.»

« Malgré la situation difficile dans le pays, les frères sont certains de l’amour de Dieu pour tous les êtres humains… Celui qui n’a pas visité la terre Sainte, s’il a les moyens, il doit dépenser jusqu’au dernier geneh (la livre égyptienne) de sa poche pour venir. Ceux qui n’en ont pas la possibilité, ne sont pas moins dans l’amour de Dieu.»

N.H.

» custodia.org
© 2011 Terra Sancta blog   |   privacy policy
custodia.org    proterrasancta.org    cmc-terrasanta.com    terrasanta.net    edizioniterrasanta.it    pellegrinaggi.custodia.org