2016
custodia.org

Un envoyé du pape a célébré la Journée mondiale des malades à Nazareth

C’est dans la Basilique de l’Annonciation de Nazareth qu’a eu lieu jeudi 11 février la messe de la XXIVe journée mondiale du malade (JMM). Pour l’occasion, le président du Conseil pontifical pour la pastorale de la santé Mgr Zygmunt Zimowski était envoyé par le Saint Père. « Jésus a guéri tant de malades et d’infirmes en Galilée ! La proximité qu’il avait avec eux est un exemple pour nous. C’était donc logique de célébrer la JMM à Nazareth.” a-t-il expliqué.

Le thème cette année était tiré de l’Evangile des noces de Cana : “Se confier à Jésus miséricordieux comme Marie : ‘Tout ce qu’il vous dira, faites-le’ (Jn 2, 5)”. Il insistait à la fois sur l’intercession de la Vierge et sur la miséricorde de Dieu, sur laquelle le Pape François a mis l’accent en cette année de la Miséricorde.

La messe était présidée par Mgr Zimowski, et célébrée en latin, en italien et en arabe. L’assemblée était composée principalement de chrétiens locaux, et les malades y occupaient une place d’honneur. Après l’homélie, les évêques se dispersèrent dans l’assemblée pour administrer le sacrement des malades. Témoins de la tendresse du Père, ils traçaient une croix sur le front et les mains de chacun avec une attention particulière. Les sacristains s’affairaient autour d’eux pour les alimenter en huile ou en coton. Jeunes enfants ou personnes âgées, la maladie touche sans distinction, mais le Christ n’oublie personne. “Le saint Pape Jean-Paul II a créé cette Journée mondiale du malade en 1992 pour sensibiliser les souffrants à la proximité du Christ, qui a souffert pour nous offrir la rédemption”, soulignait Mgr Zimowski. “Cette journée doit apporter de l’espoir aux malades. Et c’est aussi un message pour les médecins et infirmières, dont la mission est essentielle pour les plus fragiles.”

C’est ce que confie Linda, habitante de Nazareth et paroissienne de la Basilique de l’Annonciation : « C’était important pour moi de participer à la messe, d’abord parce que cela nous permet de nous associer à l’Eglise universelle. J’espère que cela va rappeler aux malades qu’ils ne sont pas seuls dans leurs souffrances car Dieu est avec eux. Les accompagnants et le personnel soignant étaient aussi dans nos prières, pour que Dieu les inspire dans leurs attitudes envers les malades. »

Un pèlerinage d’une semaine avait été organisé par le Saint-Siège et l’Assemblée des Ordinaires catholiques de Terre Sainte. Outre Mgr Zimowski, plusieurs évêques y participaient, dont l’archevêque syro-catholique de Mossoul, Mgr Yohanna Petros Moshe. Ils se sont notamment rendus à Bethléem, Ramallah, et Jérusalem. Venus pour cette célébration particulière, ils en ont profité pour se rendre sur les lieux saints et rendre visite aux malades et aux catholiques de Terre Sainte, témoignant des différentes réalités du pays.

Ils étaient accompagnés d’un groupe de pèlerins espagnols, membres de l’association de fidèles Hospitalidad Jesus de Nazaret. Le groupe réunissait malades et accompagnateurs. “Je pensais que c’était impossible pour moi de venir en Terre Sainte en fauteuil roulant, explique Araceli, mais nous l’avons fait ! Même les malades peuvent venir en pèlerinage, il faut le dire au monde, pour que d’autres puissent suivre.” Et elle ajoute : “C’était très important pour moi car je peux aider les autres en priant pour eux sur les lieux où Jésus a vécu, alors que d’habitude ce sont les autres qui m’aident dans la vie quotidienne.”

Et en écho à la prochaine canonisation de Mère Teresa, et à ses actions auprès des souffrants, Mgr Zimowski a annoncé à la fin de la messe que la prochaine Journée mondiale des malades se tiendrait en Inde en 2019.

HM

» custodia.org
© 2011 Terra Sancta blog   |   privacy policy
custodia.org    proterrasancta.org    cmc-terrasanta.com    terrasanta.net    edizioniterrasanta.it    pellegrinaggi.custodia.org