2015
custodia.org

Un ermitage au cœur de la ville

Il faut arpenter ce jardin. Y flâner, respirer l’odeur du jasmin, s’y asseoir et prier. Admirer les murailles de Jérusalem et la vallée du Cédron. Croiser un franciscain, Bible en main, au détour d’un rocher. Se reposer à l’ombre d’un olivier par une chaude après-midi ensoleillée. Suivre un hérisson alors que le soleil se couche derrière la ville, et imaginer Jésus priant au même endroit, choisissant de faire la volonté de Son Père et de donner Sa vie pour l’humanité.

Situé aux pieds du Mont des Oliviers, derrière la basilique de Gethsémani, le Romitaggio est un ermitage que les Franciscains mettent à disposition de ceux qui souhaitent prendre un temps de pause, de silence et de prière. Frère Diego ofm est responsable du Romitaggio depuis 4 ans. Il est aidé depuis trois ans par Teresa Penta, laïque consacrée de la communauté mariale italienne « Oasis de la paix ». Régulièrement un ou une volontaire se joignent à eux pour aider. Ils ont succédé au frère Giorgio Colombini ofm, qui a fondé cet ermitage dans les années 1980, aidé dans sa tâche pendant 17 ans par Daria Severgnini. À la question « Que faites-vous exactement ? » Teresa répond dans un rire : « Nous essayons de faire les ermites ! En réalité, nous faisons tout pour que nos hôtes puissent vivre une expérience érémitique de qualité. »

Ensemble, ils s’occupent de ce jardin, de l’ermitage et de ses visiteurs, à l’endroit même où Jésus a invité ses disciples à prier avec lui : « Demeurez ici et veillez avec moi (…) Veillez et priez pour ne pas entrer en tentation » (Mt 26, 38.41). Frère Diego connaît chaque plante de ce jardin et sa façon d’en parler démontre le soin qu’il leur apporte. Avec Teresa, ils veillent aux détails, à l’entretien et à la gestion du Romitaggio, pour offrir aux hôtes la plus belle rencontre avec le Christ, dans une atmosphère de silence, de beauté et de prière. Cet accueil chaleureux dans cet endroit mystique apporte quiétude et paix à ceux qui s’y arrêtent quelques jours.

La « fraternité » du Romitaggio est distincte de la communauté des frères franciscains du couvent de Gethsémani. « Nous sommes indépendants mais nous ne sommes pas coupés de la communauté » souligne le frère Diego. « J’en fais partie, mais en tant que responsable de l’ermitage c’est au Romitaggio que je vis. Je fais donc le lien entre les deux. » En plus de la messe quotidienne, certains temps de fêtes, repas, méditations ou prières, sont partagés avec la communauté. « Cela permet aux ermites de respirer l’esprit de famille franciscain » ajoute-t-il encore.

Le Romitaggio comporte 9 ermitages disponibles. Il accueille autant des petits groupes (max. 15 personnes) que des personnes seules, religieux ou laïcs, vivant en Terre Sainte ou ailleurs, mais à 65% de nationalité italienne en raison des liens de la Custodie avec l’Italie. Les mois de novembre, janvier et février sont les plus calmes, mais n’empêchent pas une présence continue dans ce lieu saint.
« Nous essayons d’accueillir les gens dans la simplicité franciscaine, mais de sorte qu’ils se sentent chez eux » explique le frère Diego. Chaque ermitage est indépendant et comporte une petite cuisine, salle de bain, bureau et lit. Le jardin, la chapelle et une petite bibliothèque sont à disposition des hôtes, qui doivent apporter leur propre nourriture. « Chacun cuisine et mange seul, car c’est cuisiner et manger avec le Christ. Je dis souvent que si l’on veut entendre la voix de Jésus, il faut faire taire toutes les autres voix, et donc passer du temps en silence » poursuit le frère Diego. « Certaines personnes souhaitent venir ici comme dans un hôtel, mais ce n’est pas possible. Il s’agit d’un lieu saint, l’un des rares à proposer d’y rester pour prier, puisque c’est ce que le Christ a demandé » résume Teresa.

Un accompagnement spirituel est proposé, ainsi que le sacrement de réconciliation. Si le frère Diego parle italien et anglais, la diversité des origines des frères du couvent de Gethsémani permet de pouvoir parler avec un prêtre en espagnol, arabe, allemand, portugais, polonais, etc. « Nous proposons aux gens de partager notre journée, structurée ainsi : 6h laudes et messe, suivies à 8h de la lectio divina, ou lecture de la parole de Dieu. La matinée est consacrée à la prière personnelle ou au travail dans le jardin par exemple. A 17h30 l’adoration a lieu dans la chapelle du Romitaggio et continue avec les vêpres à 18h30. »

Qu’attendez-vous ? Venez, veillez et priez au Romitaggio.

Le site internet du Romitaggio : http://www.romitaggio.custodia.org/

Hélène Morlet

» custodia.org
© 2011 Terra Sancta blog   |   privacy policy
custodia.org    proterrasancta.org    cmc-terrasanta.com    terrasanta.net    edizioniterrasanta.it    pellegrinaggi.custodia.org