2014
custodia.org

Un mois d’orgue au Proche-Orient

Le Proche-Orient va vibrer pendant un mois au son de l’orgue. Pour la première fois, un festival musical met en valeur les différents instruments de la région. Un évènement unique, à portée internationale, tant par l’origine des musiciens qui se produiront que par les pays où se dérouleront les concerts.

Le fait est unique et totalement inédit. Pour la première fois, le Proche-Orient va accueillir pendant un mois (du 5 au 28 novembre) un festival d’orgue. Ces concerts se dérouleront, pour cette année inaugurale, dans trois pays de la province de la Custodie de Terre Sainte : Israël, la Cisjordanie et Rhodes. Si des concerts d’orgue s’étaient déjà déroulés dans la région (au couvent St Sauveur de Jérusalem notamment), la portée internationale de l’évènement revêt un caractère réellement novateur.

Le frère Ricardo Ceriani, organisateur du festival souhaite que l’évènement puisse s’institutionnaliser dans les prochaines années : « L’idée est de pouvoir mettre en valeur un pays de la Custodie chaque année par une série de concerts, de manière à faire découvrir la richesse de ce patrimoine musical ».

Si l’événement est international par ses lieux de concerts, il l’est aussi par la provenance des musiciens. D’origine allemande, italienne ou américaine, les cinq organistes jouissent d’une renommée certaine.

Pour le frère Ricardo, l’objectif de ce festival est pluriel: « C’est une belle manifestation de la présence chrétienne dans tous ces pays. La musique est un autre moyen pour montrer la richesse culturelle de ces communautés ».

La série de concerts est placée sous l’égide de la Custodie. Mais la place des Eglises locales a été mise en avant d’une manière particulière. « Nous voulions impliquer les communautés locales, de façon à ce que le festival ne soit pas uniquement une proposition extérieure, mais un projet réalisé avec elles, en lien avec leur patrimoine, leur identité » note le frère mineur.

Le festival sera également l’occasion d’attirer l’attention sur des instruments généralement méconnus, et qui constituent pourtant une richesse culturelle.

Le frère Ricardo tient à souligner deux faits insolites dans ce festival. D’une part la tenue d’un concert à Qubeibeh (le 23 novembre à 12h), le site franciscain d’Emmaüs, où les chrétiens sont une infinie minorité. L’idée est de permettre à tous les intéressés, chrétiens ou non, de venir découvrir cette présence franciscaine, ainsi que l’orgue peu connu. Des bus partiront de Jérusalem et Bethléem pour se rendre à cette ville enclavée. Un pique-nique réunira les mélomanes à l’issue du concert.
D’autre part, le concert donné à St Pierre de Jaffa (le 18 novembre à 19h) mettra en valeur le plus vieil orgue de Terre Sainte, réalisé en 1847.

Au terme de ce festival, un enregistrement de tous les concerts sera commercialisé sous forme de CD et DVD. L’occasion de garder un souvenir de cet évènement unique.

Programme, horaires et explications, à retrouver sur le site du festival : http://www.tsorganfestival.org (traduit en de nombreuses langues).

N.K.

» custodia.org
© 2011 Terra Sancta blog   |   privacy policy
custodia.org    proterrasancta.org    cmc-terrasanta.com    terrasanta.net    edizioniterrasanta.it    pellegrinaggi.custodia.org