2014
custodia.org

Dieu nous ordonne de transfigurer nos âmes

Ils étaient plusieurs centaines à emprunter la route sinueuse du Mont Thabor en cette solennité de la Transfiguration de Jésus. De Jérusalem, Nazareth, Acre ou encore les sanctuaires de Galilée, nombreuses furent les paroisses latines à se rassembler afin de ressourcer leur Foi. Bien qu’il ne soit pas mentionné dans le Nouveau Testament (le texte parle seulement de « montagne »), la tradition chrétienne a rapidement identifié le Thabor comme étant le site de la Transfiguration. Les recherches archéologiques mirent par la suite en évidence l’existence d’un sanctuaire datant du quatrième siècle. D’hier à aujourd’hui, il n’y a qu’un pas. « Il est heureux que nous soyons ici » proclamait en son temps Pierre à Jésus et c’est de la même façon que le Custode de Terre Sainte, présidant la célébration, accueillait les fidèles.
« Jésus a octroyé le privilège de sa transfiguration aux douze apôtres. J’ose dire qu’aujourd’hui, nous aussi, avons été choisi et appelé à venir sur ce lieu. Il est important de savoir lire notre présence comme quelque chose d’inscrit dans les plans du Seigneur » débutait le frère Amjad Sabbara dans son homélie. Il résumait ensuite cette fête à l’exhortation de Dieu : « Ecoutez-le ! », car c’est en écoutant le Seigneur que nous serons en capacité d’initier, dès aujourd’hui, notre propre transfiguration. Une transfiguration chrétienne que le curé de Nazareth présentait non seulement comme un devoir mais comme un ordre : « la voix que nous entendons n’est pas pour nous, baptisés, seulement une invitation ou proposition ; c’est un ordre pour notre bien ! C’est une nécessité pour être fils de Dieu et le Seigneur nous fait confiance ». Car si le 6 aout est bien la fête de la splendeur divine du Christ, c’est aussi un temps important de fortification de l’espérance de l’Eglise. Dieu rappelle qu’avec conviction il place sa foi en son Fils bien aimé et travers lui en l’Homme.
La célébration étant retransmise en direct sur Télé Lumière (Nour TV), l’homélie fut traduite en plusieurs langues. A l’issue de cette riche liturgie qui conduisait les frères en procession jusqu’au lieu où Jésus demanda aux apôtres de « descendre de la montagne » (Chapelle du Descentibus), tous les fidèles étaient généreusement invités à partager un copieux buffet préparé par les jeunes de l’Association Mondo X (association fondée en 2006 par les franciscains afin d’aider à la réinsertion professionnelle de certains jeunes en difficulté).
Avec à perte de vue les champs verts et cultivés de la Galilée chacun put profiter de ce moment de convivialité et fraternité. La journée se poursuivait pour certains par une visite du Thabor, pour d’autres des excursions ou encore temps de prières. Les paroisses de Jérusalem et Beit Hanina quant à elles s’offraient une petite croisière sur le lac de Tibériade au son du dabké oriental ; une occasion précieuse et savourée afin de s’évader de l’actualité pesante et triste. « O Marie, quand nous ne trouvons plus les mots pour prier, quand nos yeux sont embrumés par nos croyances erronées, avec Jésus Ton Fils, Père et Esprit, viens transfigurer nos âmes, viens rallumer en nous les lueurs de la foi » (Saint Rosaire, 4ème mystère lumineux).
E.R

» custodia.org
© 2011 Terra Sancta blog   |   privacy policy
custodia.org    proterrasancta.org    cmc-terrasanta.com    terrasanta.net    edizioniterrasanta.it    pellegrinaggi.custodia.org