2014
custodia.org

Standards européens d’Instruction pour le Magnificat

La convention entre la Custodie de Terre Sainte et le Conservatoire de Vicenza est prolongée

Il y a une belle différence entre l’enseignement d’un instrument et la formation de musiciens. À Jérusalem-Est et dans les Territoires Palestiniens, la demande en musique est très élevée, mais il y a un manque de professionnels qualifiés dans ce secteur. Pour cela, l’Institut Magnificat – l’école de musique de la Custodie de Terre Sainte – a choisi la voie la plus difficile, celle qui requiert un parcours académique sérieux, avec des programmes, de l’étude et d’examens.

Pour garantir et soutenir ce parcours, la Custodie de Terre Sainte a entrepris, depuis quelques années, une collaboration avec le Conservatoire “Arrigo Pedrollo” de la ville de Vicenza ( Vicence – Italie), par le biais d’une convention en faveur du Magnificat. La convention a été prolongée, le 3 février dernier, à Vicenza par le Délégué de la Custodie pour la musique et le spectacle, Frère Riccardo Ceriani, et le Directeur du conservatoire, le maître Enrico Pisa.

Le Conservatoire de Vicenza veille aux standards de qualité à acquérir et envoie les commissions d’examens. Les programmes d’études sont les mêmes à Vicenza et à Jérusalem. La convention concerne également la formation des enseignants et du secrétariat didactique et administratif. Grâce à cette collaboration, les diplômes délivrés par l’Institut Magnificat, conjointement au conservatoire de Vicenza, sont reconnus en Italie et en Europe. Il s’agit de mettre la qualité européenne au service de la Terre Sainte.

« Si le niveau obtenu par les étudiants de l’Institut Magnificat est aujourd’hui comparable à celui des conservatoires européens – affirme frère Riccardo – le mérite en revient au fondateur et au directeur général du Magnificat, frère Armando Pierucci, qui dès le début a voulu donner à l’école un profil académique précis et de haut niveau, plutôt qu’offrir une simple alphabétisation musicale. La relation tissée par le frère Armando avec le conservatoire de Vicenza – qui dure désormais depuis une dizaine d’années – est l’instrument le plus adapté pour poursuivre ces objectifs. »
Selon le directeur du Conservatoire de Vicenza, Enrico Pisa, « la collaboration avec l’Institut Magnificat a produit dans les années des résultats excellents, comme il m’a été rapporté par les commissaires qu’au fur et à mesures le Conservatoire a envoyé à Jérusalem pour les sessions d’examens. Pour cela nous sommes absolument convaincus de l’opportunité – je dirais même, de la nécessité – de poursuivre sur le chemin que nous avons entrepris. »
Il s’agit donc d’une convention signée avec conviction.
L’Institut Magnificat est une des activités de la Custodie de Terre Sainte dans le domaine de l’instruction au profit des populations locales. À part l’aspect culturel, la mission du Magnificat revêt également une importante dimension sociale : en effet, la musique est un art qui, plus que les autres, offre la possibilité d’unir et faire dialoguer les personnes, comme le font les instruments, en dépassant les barrières de langues, provenance et religion. À l’Institut Magnificat de Jérusalem étudient, travaillent et jouent ensemble des enseignants et des élèves musulmans, chrétiens et juifs, soit Israéliens que Palestiniens. L’activité de l’Institut représente donc un signe d’espérance pour la Terre Sainte.

frc

» custodia.org
© 2011 Terra Sancta blog   |   privacy policy
custodia.org    proterrasancta.org    cmc-terrasanta.com    terrasanta.net    edizioniterrasanta.it    pellegrinaggicustodia.it