2014
custodia.org

Volontaires avec les franciscains de Terre Sainte

Vendredi 24 janvier, une équipe d’une vingtaine de personnes s’activait à Maria Bambina, leur foyer d’accueil dans la vieille ville de Jérusalem. Leur point commun : être volontaire auprès des franciscains de Terre Sainte. Leurs différences : leurs nationalités, leurs âges, professions, convictions et cheminements spirituels mais aussi la durée qu’ils ont décidé de consacrer à cette expérience de service (de quelques semaines à trois mois jusqu’à plusieurs années).
En cette fin de semaine, ils étaient impatients d’accueillir « chez eux » quelques frères franciscains dont le frère Custode Pierbattista Pizzaballa. Le diner, préparé par leurs soins, offrait l’opportunité aux derniers arrivés d’une première rencontre avec les frères et pour les plus « anciens » d’approfondir les liens d’amitié.
Les frères ne manquaient pas de remercier tous les volontaires qui se succèdent en Terre Sainte et qui contribuent concrètement à la mission de saint François. A l’exemple de Riccardo, 28 ans, arrivé à Jérusalem il y a un peu plus de trois mois. Il a croisé le chemin des franciscains à Assise en Italie, touché par leur spiritualité, il a décidé de poursuivre l’aventure à leurs côtés. Il est aujourd’hui volontaire pour l’Ong ATS Pro Terra Sancta pour laquelle il recherche des fonds en support aux projets des frères. Il anime aussi la communication de l’association.
Assise à ses côtés Ada, journaliste originaire de Rome, venue aider les franciscains dans leur communication audiovisuelle et service d’information. Chaque jour, elle part en reportage dans les lieux saints ou participe aux grands événements liturgiques. « Ce volontariat m’offre de découvrir en profondeur non seulement la Terre Sainte mais ceux qui y habitent. J’ai la chance de pouvoir le raconter aux autres  » partage cette trentenaire souriante qui évoque avec émotion sa participation à la messe de minuit de Bethléem. Quelques mètres plus loin, nous faisons la connaissance d’Elisa, arrivée en novembre 2012. Celle qu’entre eux les volontaires appellent avec bienveillance « la lumière de la maison », fait figure d’ainée de la famille. Trentenaire également, elle est architecte et consacre son temps à la rénovation ou réhabilitation des maisons chrétiennes de la vieille ville de Jérusalem.
Et puis il y a aussi Marcello, volontaire à la bibliothèque de la Custodie en charge de l’inventaire des revues et manuscrits anciens. « A l’université, mon professeur m’avait parlé d’un projet à Jérusalem, je venais de finir mes études et cherchais du travail. C’était le moment de tenter l’aventure et je ne le regrette pas. J’apprends à tous les niveaux mais ce qui me frappe le plus c’est cette humanité. En Europe, les médias ne nous parlent que de conflit, de mur et de division. La Custodie m’offre au quotidien des exemples de partage, d’initiatives de paix et de dialogue » témoigne ce jeune italien. Les savoirs et compétences sont nombreux chez ces volontaires qui prennent plaisir à partager leur quotidien à Maria Bambina. Comme tant d’autres avant eux, souhaitons-leur de repartir transformés par cette expérience en Terre Sainte.
E.R

» custodia.org
© 2011 Terra Sancta blog   |   privacy policy
custodia.org    proterrasancta.org    cmc-terrasanta.com    terrasanta.net    edizioniterrasanta.it    pellegrinaggi.custodia.org