2014
custodia.org

Un succès pour la 15ème édition du concours “Nikolaus De La Flüe”

Dimanche 26 janvier 2014, l’Auditorium du couvent St Sauveur à Jérusalem était comble pour accueillir le concert final des lauréats du concours de piano “Nikolaus De La Flüe”. Organisé par l’Insitut Magnificat de la Custodie de Terre Sainte, ce concours annuel est un des plus anciens de la Terre Sainte avec quinze éditions à son actif.

Les objectifs du concours

Le concours était ouvert aux jeunes pianistes et étudiants inscrits dans les écoles de musique palestiniennes comme celle du Magnificat, qu’importe leur origine et confession. Chaque année, ce concours promeut de nouveaux talents et incite de jeunes musiciens à poursuivre une carrière de musicien professionnel. Il leur apprend aussi à jouer face à un jury et un public avec toute l’émotion et la pression que cela peut générer. Cette année, ils furent une trentaine de participants âgés entre huit et dix-sept ans.

Spécificités du concours

Plusieurs catégories avaient été prévues par le concours en fonction du degré de difficulté des oeuvres. Chaque concurrent était tenu de jouer un morceau imposé et un autre de son choix. En plus du Prix “Nikolaus De La Flüe”, les jeunes pianistes purent concourir pour des prix spéciaux. Parmi eux le prix de la “A.M.Qattan Foundation” pour une œuvre accompagnant un chœur et le prix “Zia Pina” (en mémoire de Joséphine Zeppilli) centré sur les oeuvres de J.S Bach. Il y eut également le prix “Premio Vallesina” (dédié à l’association du même nom qui a donné le prestigieux piano Steinway sur lequel les concurrents ont joué) pour une oeuvre piano à quatre mains et enfin le prix du “chœur et Société de Saint-Georges” pour une oeuvre piano et orchestre. Originalité de cette année : un Prix Chopin, parrainé par le représentant de la République de Pologne auprès de l’Autorité nationale palestinienne.

Le jury

Tous les membres du jury provenaient de conservatoires locaux ou internationaux liés à l’Institut Magnificat. Le jury avait la chance de compter : Léa Agmon, directeur du Conservatoire de Jérusalem (Jerusalem Academy of Music and Dance), Luca Medici, directeur du Conservatoire de la Suisse Italienne, Cristina Stella, professeur de piano au Conservatoire “Arrigo Pedrollo” de Vicence (Nord de l’Italie) et Mary Freiburghaus, professeur de piano au Collège Musical de l’Université palestinienne Al-Quds située à Jérusalem. Le président du jury n’était autre que le fondateur et directeur général de l’Institut Magnificat le frère Armando Pierucci.

Le concert final

Le concert final fut présenté par Hania Soudah Sabbara, directrice de l’école de musique de la Custodie et par Véronique Nebel, présidente des Amis du Magnificat, l’association suisse qui est le principal sponsor du concours et qui invite chaque année quelques-uns des gagnants à jouer en Europe dans des salles prestigieuses. Le concours porte le nom de « Nikolaus De La Flüe », saint patron de la Confédération suisse et artisan de la paix entre les peuples. Lors du concert le frère Armando rappelait le souvenir de Mme Franca Gandola, décédée récemment et qui fut une fervente supportrice du Magnificat. Elle avait œuvré au rapprochement entre la Compagnie de Saint Georges (mouvement scout italien) et le Magnificat. Hania Soudah Sabbara remerciait vivement les jeunes participants pour leur application et l’émotion qu’ils ont su transmettre au public. Les prix ont été remis aux gagnants à la fin du concert par Véronique Nebel, présidente des Amis du Magnificat, Angelo Piero Bafundi président de la Compagnie de Saint-Georges et Mme Basia Nino de la Représentation de la République de Pologne auprès l’Autorité nationale palestinienne.

FRC

» custodia.org
© 2011 Terra Sancta blog   |   privacy policy
custodia.org    proterrasancta.org    cmc-terrasanta.com    terrasanta.net    edizioniterrasanta.it    pellegrinaggi.custodia.org