2014
custodia.org

Echange vœux avec Eglises orientales

Echange vœux avec Eglises orientales

Jeudi 9 janvier, comme le veut la coutume, les franciscains se sont déplacés dans la vielle ville de Jérusalem afin de présenter leurs vœux aux Eglises d’Orient avec lesquelles ils partagent le Saint-Sépulcre.

Kawas en tête, la communauté regroupant pour l’occasion une trentaine de frères, s’est d’abord rendue en procession au patriarcat Grec-orthodoxe. De chaleureuses poignées de mains attendaient les frères qui furent reçus par le patriarche Theophilos III. Le Custode, en invité, prenait la parole et souhaitait un « très saint Noël à la communauté orthodoxe ». Le patriarche prenait sa suite pour souligner « l’importance de cette coopération et respect qui animent nos Eglises respectives. L’Eglise est trop souvent le dernier refuge des chrétiens partout dans le monde, notre présence et rassemblement est un témoignage d’espérance. Notre mission est importante, nous devons en avoir conscience ». Alors que liqueur, café et sucreries étaient offerts à l’assemblée, cinq séminaristes du patriarcat, au son du violon, entonnaient des chants de Noël en grec.

En début d’après-midi, c’est l’Eglise copte orthodoxe qui accueillait la délégation aux abords des toits du Saint-Sépulcre. Le frère Custode ayant dû quitter Jérusalem pour se rendre à Beyrouth afin de participer à l’ordination du nouvel évêque latin pour la Syrie, le père franciscain Georges Abou-Khazen ; c’est son vicaire le frère Dobromir qui prenait la tête du cortège. Il salua fraternellement Mgr Anba Abraham, archevêque copte-orthodoxe de Jérusalem. Ce dernier offrit un vibrant appel à la prière. Prière pour ces frères d’Egypte mais aussi syriens et irakiens. « Le Seigneur nous appelle à vivre en frères d’un même Père. Nous devons nous efforcer de vivre en paix. Les pays en guerre nous apportent chaque jour des martyrs tués pour leur Foi, à l’image du Christ. Nous devons continuer de transmettre notre Foi pour ce monde, l’Eglise doit être ce Temple solide qu’appelle de ses vœux le Seigneur » partageait-il.

Au patriarcat syriaque orthodoxe, arméniens et franciscains se bousculaient dans le diwan. Mgr Swerios Malki Mourad recevait les bras ouverts les deux communautés. Acceptant une tasse de thé, le frère Dobromir rappelait que « même si l’euphorie de Noël ne dure que quelques jours et que les difficultés reviendront, ce dont nous devons nous souvenir c’est de l’amitié profonde que nous partageons en ce jour ». Son hôte acquiesçait et remerciait vivement la communauté de s’être unie à la joie des orthodoxes. A son tour il rappelait que « le monde entier regarde la Terre Sainte et que nous devons donner à voir des chrétiens unis ». Il achevait son allocution par ce souhait : « Que votre visite soit un signe d’apaisement et de réconciliation devant l’islam et le judaïsme, que nous continuions à prier, chacun dans nos communautés, pour tous les croyants qui souffrent de la guerre, de la violence et de la division ».

Les franciscains terminaient leurs visites aux Eglises sœurs d’Orient dans le diwan de la communauté éthiopienne paré de jaune, rouge et vert. Pour nombre d’entre eux, ils rencontraient pour la première fois l’archevêque Daniel Aba, successeur d’Abuna Mettias devenu patriarche de l’Eglise éthiopienne orthodoxe. Ce dernier découvrait la beauté d’un Noël à Jérusalem et rendit grâce pour cet esprit de fraternité.

Emilie R.

» custodia.org
© 2011 Terra Sancta blog   |   privacy policy
custodia.org    proterrasancta.org    cmc-terrasanta.com    terrasanta.net    edizioniterrasanta.it    pellegrinaggi.custodia.org