2014
custodia.org

Il y a 50 ans : Paul VI en Terre Sainte

Treize ans après le pèlerinage de Jean Paul II, quatre après celui de Benoît XVI, en coulisse les préparatifs ont commencé pour accueillir le pape François cette année à Jérusalem.

Le choix de venir en 2014 n’est pas du au hasard. Il y a 50 ans, le 4 janvier commençait en Jordanie le pèlerinage historique du pape Paul VI en Terre Sainte. Alors que les journalistes galvaudent souvent cet adjectif « historique », c’est bien celui qu’il convient d’utiliser en parlant de la venue de Paul VI ici. La facilité qu’ont les souverains pontifes à voyager de nos jours, ne doit pas faire oublier que le voyage du pape Paul VI était sans précédent. Jamais avant lui, un pape n’avait quitté volontairement l’Italie. Jamais depuis saint Pierre un pape n’était venu en Terre Sainte.

L’annonce de son voyage, Giovanni Battista Montini, pape depuis le 21 juin 1963, la fit le 4 décembre de la même année, lors de son discours final de la 2e session du Concile Vatican II. «Nous sommes si profondément convaincu qu’il faut intensifier les prières et les œuvres pour l’heureuse conclusion du Concile, que Nous avons décidé, après une mûre réflexion et de nombreuses prières, de nous faire Nous-mêmes pèlerin dans la terre de Jésus Notre Seigneur… pour honorer personnellement, dans les lieux saints où le Christ naquit, vécut, mourut et monta au ciel après sa résurrection, les principaux mystères de notre salut : l’Incarnation et la Rédemption. Nous verrons ce sol béni d’où partit Pierre et où aucun de ses successeurs ne retourna. Nous y retournerons, humblement et brièvement, en signe de prière, de pénitence et de rénovation, pour offrir au Christ son Église, pour appeler à elle, unique et sainte, les frères séparés, pour implorer la miséricorde divine en faveur de la paix entre les hommes… pour supplier le Christ Seigneur pour le salut de l’humanité tout entière».

Un mois après, il atterrissait en Jordanie pour trois jours intenses de pèlerinage qui le menèrent du site du baptême du Christ, à Béthanie , sur les Lieux de la Passion du Christ ( Voix douloureuse, Saint Sépulcre, Gethsémani), puis la Galilée (avec haltes à Nazareth, Cana, Tabgha, Capharnaüm, Mont des Béatitudes et Thabor) avant un retour à Jérusalem et la visite au Cénacle et enfin Bethléem.

La rencontre, avec Athénagoras, patriarche de Constantinople, fut l’un des moments particulièrement forts de ce pèlerinage. Elle eut lieu à l’initiative du patriarche qui à l’annonce du pèlerinage la proposa au souverain pontife. En fait, il y eut deux rencontres. La première, le 5 janvier au soir, à la Délégation apostolique sur le Mont des Oliviers en tout petit comité. La seconde, le 6 janvier, à la résidence du patriarche grec-orthodoxe de Jérusalem, sur le Mont des Oliviers. C’est cette dernière qui fut médiatisée.

Voir un pape prendre l’avion pour se rendre en Terre Sainte fut une révolution. Le voir bousculé à chacun de ses déplacements fut un choc. Irène, volontaire de la Custodie, se souvient que les images télévisées lui firent craindre pour la vie du pape. Le père Lugans, directeur de la revue Terre Sainte en langue française de cette époque écrivit à ce sujet : « On a parlé de bousculade, de cohue, de désordre inimaginable, de prise d’assaut, de foule houleuse… Je préfère parler de voie triomphale, de joie populaire, de délire enthousiaste et incoercible. »

Un pape qui réclame de voir « son peuple » tenu à l’écart à Nazareth pour « raison de sécurité », qui visite un malade chez lui, qui fait faux bond au Custode pour aller bénir un enfant paralysé qui le réclamait, qui abandonne les cardinaux de sa suite à leur petit déjeuner pour prendre au plus vite le chemin de Capharnaüm… À regarder Paul VI désarmer son entourage par ses audaces, on s’impatiente déjà de recevoir le pape François !

Pour revivre, la visite de Paul VI en Terre Sainte les revues Terre Sainte de la Custodie ont consacré chacune un dossier à l’évènement. La revue italienne dans son numéro de novembre décembre 2013, les revues espagnole et française (fr) dans celui de janvier février 2014. Ces trois revues déjà à l’époque chacune dans son style avaient sorti des numéros spéciaux.

Quant au Christian Information Center de la porte de Jaffa, il prépare pour commémorer les 50 ans de ce pèlerinage une exposition commémorative. Le site de la Custodie ne manquera pas de vous tenir informés.

» custodia.org
© 2011 Terra Sancta blog   |   privacy policy
custodia.org    proterrasancta.org    cmc-terrasanta.com    terrasanta.net    edizioniterrasanta.it    pellegrinaggi.custodia.org