2013
custodia.org

La Croix, principe de Résurrection

Samedi 14 septembre, 9h du matin : partie du couvent Saint-Sauveur, la procession des Frères Franciscains arrive dans la Basilique du Saint-Sépulcre, pour célébrer la fête de l’Exaltation de la Sainte Croix. De la chapelle de l’Apparition à Marie-Madeleine, le cortège monte au calvaire où attendent déjà les fidèles. « Pour entrer dans la richesse de la sagesse de Dieu, disait saint Jean de la Croix, il faut entrer par la porte : cette porte est la croix ». Synthèse du mystère pascal, cette « porte » que Jésus appelle à rejoindre, et dont on vénère le bois depuis presque 1700 ans, rassemble chaque année chrétiens de Terre Sainte et pèlerins du monde entier. Ce jour commémore également la Libération de la Sainte Croix, reprise aux Perses en 628.
L’eucharistie fut présidée par le nouveau Vicaire custodial, Frère Dobromir Jasztal (voir article). Dans son homélie, Frère Dobromir a tenu à rappeler que l’Église comme le Nouveau Testament sont complètement parcourus du mystère de la Croix : signe de « la plus profonde humiliation du Christ », elle est aussi « le principe de sa résurrection ». C’est par la Croix que Jésus a été élevé. Ainsi, elle-même est exaltée.
Frère Dobromir exhorta l’assemblée à choisir la voie de la foi laborieuse pour pouvoir, à son tour, être élevés par la Croix. Mais cette foi n’est pas la simple acceptation de la crucifixion, parce qu’il s’agit d’un fait qui ne nécessite pas la foi pour être reconnu. « Ce qui est nécessaire, c’est de croire en tout ce que Jésus a apporté par la Croix ». La foi doit se traduire dans toute la vie chrétienne, c’est-à-dire dans l’imitation du Christ lui-même : « Aimez-vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent, bénissez ceux qui vous maudissent » (Lc 6, 39). La Croix, fut la volonté du Père auquel Jésus a été fidèle, pour nous élever, ensemble avec lui. Pour pardonner comme il a pardonné. Pour aimer comme il a aimé. La Croix est le résumé de cette Parole d’amour et de pardon. L’imitation du Christ, c’est se « dépouiller soi-même ». Porter sa croix, c’est suivre son exemple. Par sa crucifixion, il est « entré dans la Gloire du Père », comme nous le rappelle saint Paul dans la lettre aux Philippiens. Il est Seigneur, celui à qui le chrétien doit consacrer sa vie.
Pour conclure son homélie, le frère Dobromir choisit de citer les paroles du pape François, au lendemain de son élection : « Je voudrais que tous, après ces jours de grâce, nous ayons le courage, vraiment le courage, de marcher en présence du Seigneur, avec la Croix du Seigneur ; d’édifier l’Église sur le sang du Seigneur, qui est versé sur la Croix ; et de confesser l’unique gloire : le Christ crucifié. Et ainsi l’Église ira de l’avant”.
Après l’Eucharistie, la procession, entonnant le Vexilla Regis, se rendit à l’autel de l’Apparition à Marie-Madeleine, où les fidèles après avoir reçu la bénédiction finale vénérèrent une relique de la Vraie Croix.

S.C/MAB

Voir les articles des années précédentes

2012: Exaltation de la Sainte Croix
2011:Fête de l’exaltation de la Sainte Croix à Jérusalem
2010: Attirés par le bois de la Vraie Croix

» custodia.org
© 2011 Terra Sancta blog   |   privacy policy
custodia.org    proterrasancta.org    cmc-terrasanta.com    terrasanta.net    edizioniterrasanta.it    pellegrinaggi.custodia.org