2013
custodia.org

Saint Antoine de Padoue : l’actualité de sa foi et de son amour des pauvres

Jour de fête ce jeudi 13 juin au couvent Saint-Sauveur de Jerusalem. La Custodie de Terre Sainte, ici comme dans tous les couvents de la Province, a fêté sont saint Patron et protecteur: saint Antoine de Padoue.

Lors des premières vêpres le vicaire custodial, frère Artemio Vítores, qui a présidé les célébrations à Saint-Sauveur, a rappelé comment l’invocation de saint Antoine avait protégé les Franciscains durant la Première Guerre mondial de la destruction du couvent Saint-Sauveur par les Ottomans alors que les Britanniques avançaient vers la Ville Sainte. (Voir homélie en italien ci-dessous).

Les frères décidèrent donc de le choisir pour saint protecteur, un désir confirmé et approuver par le pape en 1928.

Depuis, la dévotion à ce saint “un des plus aimés dans l’Église” selon le frère Artemio, s’est encore accentuée en Terre Sainte comme en témoignent ces familles chrétiennes qui chaque année à l’occasion de sa fête lui consacrent un enfant en remerciement d’une grâce obtenue.
Frère Artémio souligna aussi l’exemple et l’actualité du saint franciscain non seulement en cette année de la foi, qu’il a su prêcher avec ferveur, mais au alors que dans une période économique difficile il a eut constamment le soin des pauvres.

L’église de Saint-Sauveur a rassemblé autour des Franciscains une foule nombreuse. Aux premiers rangs, avaient pris place, selon la tradition, des représentants des autres confessions chrétiennes de la ville et des Consulats généraux des quatre nations latines Italie, France, Belgique et Espagne. Ce sont donc tous les ceux qui œuvrent au service notamment des communautés chrétiennes de ce pays qui étaient présents pour s’associer à la joie et à la confiance renouvelée de la Custodie en l’intercession du saint originaire de Lisbonne et contemporain de François d’Assise

Une quarantaine de prêtres entouraient le frère Artémio durant la célébration de l’eucharistie à l’issue de laquelle l’assemblée se retrouva dans le hall de la curie générale pour partager un verre d’amitié avant un déjeuner de fête auxquels s’étaient joints les invités de la Custodie.

La journée s’acheva avec le chant des secondes vêpres présidées par Frère Marcelo Cichinelli. Dans une courte homélie Frère Marcelo a parlé des deux faces de saint Antoine, celle étudiée au séminaire en cours de philosophie, et celle découverte dans ses sermons montrant son attachement viscéral au Christ crucifié, son amour de la Parole divine et des pauvres.

La Custodie en ce jour porte particulièrement dans son cœur et confie à la protection de saint Antoine de Padoue ses frères présents en Syrie.
Ils sont une petite dizaine qui, au cœur du conflit qui déchire et ensanglante le pays, continuent de prier et de secourir chacun sans distinction priant pour la de tous. Puise saint Antoine les assister à tout instant.

» custodia.org
© 2011 Terra Sancta blog   |   privacy policy
custodia.org    proterrasancta.org    cmc-terrasanta.com    terrasanta.net    edizioniterrasanta.it    pellegrinaggi.custodia.org