2013
custodia.org

Le Corps et le Sang du Christ donnés afin de nous transformer à notre tour.

“Chaque fois que vous mangez ce pain et que vous buvez à cette coupe, vous proclamez la mort du Seigneur, jusqu’à ce qu’il vienne” 1 Cor 11, 26
Pour les fidèles présents au Saint-Sépulcre ce jeudi 30 mai, ces paroles, extraites de la deuxième lecture de la messe, ont revêtu une intensité particulière.
Elles résonnent ici plus qu’elles ne le pourraient au lieu de l’institution de l’Eucharistie car elles résument tout le mystère de la Passion du Christ Jésus.
Les Franciscains l’ont bien compris qui célèbrent devant le Tombeau vide la solennité du Corps et du Sang du Christ.
Là où à Pâques ils proclament la victoire du Christ sur la mort, là où les genoux fléchissent devant le sépulcre vide, là où l’Absence réelle du Christ annonce une vie nouvelle, là même ils célèbrent dans la joie la Présence réelle et pérenne de Jésus dans son Eucharistie.
À tous les pèlerins que la basilique déroutent, à tous ceux qui, fascinés par le désert, séduits par la Galilée et ses paysages sont déçus de ne pas voir de leurs yeux, ici, à Jerusalem, le jardin de la Résurrection, la célébration de l’Eucharistie (toutes les célébrations eucharistiques) au Saint-Sépulcre offre de vivre un changement radical.
Mgr Shomali qui présidait la célébration rappela dans son homélie le parallélisme fait par Benoît XVI, comparant le don Eucharistique à une fission nucléaire (Texte de l’homélie de Benoit XVI, Cologne 2005).
Le sacrement de l’Eucharistie que nous fêtons aujourd’hui transforme la mort, la violence, celle de la Passion du Christ en acte d’amour, en source d’énergie. C’est une force qui nous est donnée pour aimer les autres. Elle doit transformer nos vies pour faire de nous des communautés pleines d’énergie. Célébrer et recevoir l’Eucharistie doit se manifester dans nos vies et nous transformer en profondeur.
Le prolongement de l’eucharistie, a poursuivi Mgr Shomali, c’est l’adoration eucharistique.
Une adoration eucharistique que vivra le Pape François dimanche prochain 2 juin et à laquelle il a demandé aux chrétiens du monde entier de s’unir.
À Jerusalem, les paroisses, les communautés animeront des temps d’adoration en union avec le pape de 18 h à 19 heures heure locale (17 h à 18h, heure romaine) en mettant au cœur de leur intercession la Syrie, a demandé expressément Mgr Shomali.
La célébration du jour s’est achevée au Saint-Sépulcre avec la procession du Saint-Sacrement autour de la tombe vide et la bénédiction.
Elle avait commencé la veille avec les premières vêpres de la fête, présidées par Mgr Shomali, suivies de la procession quotidienne. Tandis qu’exceptionnellement le représentant du patriarche rentrait seul au patriarcat escorté seulement des Kawas et du Président (supérieur) gardien du Saint-Sépulcre, les franciscains demeurèrent dans la basilique pour chanter devant l’édicule l’office des complies présidées par le vicaire custodial le frère Artemio Vìtores. C’est l’unique fois dans l’année, depuis la réforme liturgique au Saint-Sépulcre, que les complies sont ainsi célébrées devant le tombeau vide.
C’est là encore que les frères sont revenus à minuit et demi pour l’office des lectures de la fêtes, présidé cette fois par le Custode de Terre Sainte.
Toute une solennité se déploie pour la fête du Corps et du Sang du Christ, permettant aux fidèles de prendre le temps de célébrer le mystère de l’eucharistie à la lumière de la Résurrection alors que le Jeudi saint, la célébration du même mystère était dominée par les accents de la Passion.
Ce jour fut donc une nouvelle fois l’occasion pour Mgr Shomali de présenter tous ses vœux aux prêtres fêtant cette année un jubilée d’ordination.
Des vœux auxquels s’associe la Custodie de Terre Sainte en leur souhaitant ainsi qu’à tous une excellente fête.

» custodia.org
© 2011 Terra Sancta blog   |   privacy policy
custodia.org    proterrasancta.org    cmc-terrasanta.com    terrasanta.net    edizioniterrasanta.it    pellegrinaggi.custodia.org