2013
custodia.org

Au Saint Sauveur, Bicentenaire de la Naissance de la Bienheureuse Caterina Troiani

Dimanche 27 janvier, dans l’Eglise paroissiale du Saint Sauveur à Jérusalem, s’est terminé le Bicentenaire (1813-2013) de la naissance de la Bienheureuse Caterina Troiani, fondatrice des Sœurs Missionnaires du Cœur Immaculé de Marie.
La Messe de 10 heures, présidée par le Custode de Terre Sainte, a été concélébrée par le Vicaire Custodial, frère Artemio Vitores, et frère Carlos Molinas, assistant spirituel des sœurs du CIM.
À l’autel majeur, le Nonce Apostolique, Mgr. Giuseppe Lazzarotto, Mgr. Antonio Franco, Ambassadeur pour le Saint Siège, et de nombreux frères et prêtres ont partagé l’Eucharistie.
Dans les premiers bancs de l’église, bondée de fideles, les Sœurs de la Famille religieuses présentes en Terre Sainte, les frères de la Custodie, le Consul Général d’Italie et le Consul de Malte.
Dans son homélie, frère Pierbattista Pizzaballa, à travers les lectures de la Messe, a délinéé l’expérience vécue par la Bienheureuse Caterina Troiani. En partant de la première lecture de Néhémie, le Custode a souligné l’importance de la révélation de Dieu, fortement liée à cette Terre. Non pas une fable, mais une histoire vraie vécue, encore aujourd’hui, comme mission auprès des chrétiens en Terre Sainte.
« Nous sommes ici, et nous le pouvons constater, dans les Lieux Saints, dans le service aux nécessités de cette terre et de ces communautés. »
Du récit évangélique de Luc, racontant l’épisode à la Synagogue, Frère Pizzaballa exprime ainsi sa pensée : « L’Esprit du Seigneur, que Jésus nous a donné, doit nous rendre tous capables de transformer le monde. »
La vie extraordinairement riche d’amour vers les pauvres, les affligés, les petites « basanées » abandonnées, de Mère Caterina, c’est un témoignage exemplaire, un héritage à suivre.
« Maintenant c’est à nous. L’aujourd’hui de Caterina se poursuit. Et c’est nous tous qui voulons continuer à être ce pain rompu ; nous sommes des amoureux qui regardent surtout vers le Seigneur et, pour cela, nous nous dédions aux pauvres d’aujourd’hui, et, ici et aujourd’hui, nous voulons dire et crier que la libération est déjà une réalité et nous l’avons rencontrée : Jésus Christ, notre Seigneur. »
Mère Caterina a été définie une « Vraie fille de Saint François, qui aimait et inculquait l’amour pour l’Eglise non seulement à paroles », dans le souvenir de Sœur Rosanna Nava, Provinciale des Sœurs du CIM à la conclusion de la Messe.
Sœur Rosanna a voulu remercier la Custodie et les frères pour tout ce que, depuis toujours, ils font pour leur ordre.
Au terme de la cérémonie, dans le hall de la Curia, a été préparée une riche réception, offerte par les sœurs du CIM ; a suivi le repas, préparé dans le réfectoire du Couvent du Saint Sauveur, égayé par des chants et échanges de salutations.
Mère Caterina « Missionnaire dans le cloitre, contemplative en mission », avec cette simple expression, le Pape Jean-Paul II a délinéé l’essentiel de la vie de la Bienheureuse M. Caterina Troiani, le 14 avril 1985, jour de sa béatification.
De même, aujourd’hui, ses Filles, appelées à annoncer l’Evangile, dans un esprit itinérant et de pénitence, et présentes dans la Province de Terre Sainte, Iraq, Syrie et Liban depuis 1885, continuent à soutenir les œuvres de charité, dans le service hospitalier, les écoles, les maisons pour la promotion des petits, des pauvres et de tous ceux qui sont dans le besoin.

» custodia.org
© 2011 Terra Sancta blog   |   privacy policy
custodia.org    proterrasancta.org    cmc-terrasanta.com    terrasanta.net    edizioniterrasanta.it    pellegrinaggi.custodia.org