2012
custodia.org

À la Custodie, échange de vœux avec les autorités municipales et militaires de Jérusalem à l’occasion des fêtes de Noël.

Mercredi 19 décembre, dans la matinée, à la Curie du Couvent du Saint- Sauveur, la Délégation municipale, accompagnée par le Maire de Jérusalem, monsieur Nir Barakat, a été accueillie par le Custode de Terre Sainte, le frère Pierbattista Pizzaballa, à l’occasion de l’échange des vœux de Noël, cérémonie devenue désormais traditionnelle. Étaient présents à la rencontre frère Artemio Vitores, Vicaire de la Custodie, frère Ibrahim Faltas, Econome général.
Au bref moment de convivialité, vécu dans une atmosphère détendue et cordiale, a fait suite la remise aux invités d’un don symbolique au nom des franciscains de la Custodie.
La rencontre a été une occasion pour souligner les relations positives entre la Custodie et la Commune de Jérusalem, dans le cadre des innombrables projets en cours et d’autres qu’il faudra améliorer dans le futur.
Le Custode a fait référence au problème de viabilité autour de la Basilique de Getsèmani, très fréquentée ; on parle d’une affluence de presque 5000 pèlerins chaque jour ; l’espace pour les manœuvres des autobus et le parking étant très limités, on pourrait éventuellement envisager un service de transport public.
Les arguments, traités durant la conversation, ont embrassé les projets de restauration des habitations de la Vieille Ville, en cours de réalisation, et d’autres projets qu’il faudra évaluer dans le futur, concernant le quartier de Ain Karem, pour en améliorer l’aménagement actuel.
En début d’après-midi, le Custode a ensuite rencontré la Délégation de la Police israélienne de la Région de Jérusalem.
À cela, a fait suite la rencontre avec la Délégation des forces militaires, très engagées dans l’organisation et la coordination de la sécurité en vue des prochaines solennités de Noël, afin que tout puisse se dérouler d’une manière tranquille et sûre.
Cette année, ont a accordé beaucoup de permis aux palestiniens, qui doivent sortir des Territoires occupés pour rejoindre Jérusalem; par contre, aux habitants de Gaza on a accordé seulement 500 permis.
Ce moment d’échange de voeux, même si très essentiel, devient toujours plus une opportunité pour faire croître les gestes de compréhension réciproque et pour construire un chemin de collaboration dans une terre qui peine à trouver des équilibres justes; avec l’espérance que l’esprit de Noël, cette fête sainte, puisse contribuer à rendre les personnes toujours plus sensibles.

» custodia.org
© 2011 Terra Sancta blog   |   privacy policy
custodia.org    proterrasancta.org    cmc-terrasanta.com    terrasanta.net    edizioniterrasanta.it    pellegrinaggi.custodia.org