2012
custodia.org

La Bienheureuse Vierge de Guadalupe, icone vivante

Grande joie pour la célébration de la solennité de Sainte Maire de Guadalupe, dans une date vraiment exceptionnelle: 12/12/2012. Une coïncidence numérique qui reviendra seulement dans 100 ans!
Frère Pierbattista Pizzaballa, Custode de Terre Sainte, a présidé la messe solennelle en langue espagnole, concélébrée par le frère Artemio Vitores, Vicaire custodial et le père Eric Wyckoff.
L’Amérique latine de Jérusalem était représentée par de nombreux frères et prêtres, religieux et religieuses, avec beaucoup de fidèles des communautés latino-américaines vivant en Terre Sainte.
Pendant l’homélie, Père Eric Wyckoff, salésien de Ratisbonne, a affirmé que à la question sur qui ont été les premiers évangélisateur de l’Amérique Latine, émerge, de façon immédiate, une réponse simple mais profondement réelle et, au même temps, riche de dévotion: on peut, en effet, affirmer que c’est Marie, la Mère de Jésus, à avoir porté l’Evangile dans ces terres.
Marie de Guadalupe est l’expression la plus éloquente de la foi vivante de tant de peuples qui on vu en elle l’instrument privilégié à travers lequel Dieu nous communique le Salut, c’est-à-dire son fils Jésus.
C’est dans la “Virgen de Guadalupe” que se manifeste la bonté divine lorsque, en se servant de son image de mère et de protectrice, Dieu lui-même s’occupe de ses fidèles, et spécialement des plus petits et des plus marginalisés.
Le père salésien a rappelé que, dès le début de l’évangélisation des peuples latino-américains, les pères franciscains furent présents. Avec leur exemple ils ont su communiquer la même foi qu’aujourd’hui se manifeste dans les pays catholiques, où Marie, notre Mère, est accueillie comme Notre Dame et Reine des cœurs.
À la conclusion de la messe, de l’Église du Saint-Sauveur est partie la procession qui a suivi l’icone de la Vierge de Guadalupe, vers la Curie à travers la cours du Couvent des franciscains.

Dans la grande salle, décorée par des symboles colorés des Pays latino-américains, la bénédiction solennelle a été suivie d’un moment de convivialité, durant lequel on a pu goûter des plats typiques de la cuisine latino-américaine.
Notre Dame de Guadalupe, voici le nom attribué à Marie par les catholiques américains après l’apparition qui s’est produite au Mexique en 1531.
Selon la tradition, Marie serait apparue plusieurs fois, du 9 au 12 décembre de 1531, sur la colline du Tepeyac, au nord de Mexico, à Juan Diego Cuauhtlatoatzin, un aztèque converti au christianisme.
Le nom Guadalupe, dicté par Marie elle-même à Juan Diego, pourrait désigner la transcription en espagnol de l’expression aztèque Coatlaxopeuh, “Celle qui écrase le serpent” (cf. Genèse 3,14-15).
En mémoire de l’apparition, fut érigée sur le lieu une petite chapelle, remplacée en 1557 par une plus grande et puis par un vrai Sanctuaire qui fut consacré en 1622. Enfin, la Basilique actuelle en honneur de Notre Dame de Guadalupe fut inaugurée en 1976.
Dans le Sanctuaire, on conserve le manteau (tilmàtli) de Juan Diego, sur le quel est représentée l’image de Marie, figurée comme une jeune indienne. Par sa peau brune elle est appelée des fidèles, “Virgen morenita” (Vierge métisse).
L’apparition de Guadalupe a été reconnue par l’Église Catholique et Juan Diego a été proclamé Saint per le Pape Jean-Paul II, le 31 juillet 2002.
La Vierge de Guadalupe est vénérée par les catholiques comme patronne et reine du Continent américain et des Philippines.
Dans les derniers 481 années, l’image de la Vierge a attiré l’attention de millions de personnes. Le Sanctuaire, situé au cœur de Mexico, est un des Lieux Sacrés chrétien le plus visité au monde, avec un nombre de pèlerins supérieurs de ceux qui se rendent à Rome, à la Basilique de Saint Pierre.
Durant des siècles, artistes et chercheurs ont essayé de dévoiler les secrets de l’image qui n’a pas été peinte : en effet, aucun signe de pinceau n’y apparaît. En 1666, des experts avaient affirmé qu’une étoffe végétale ayant les mêmes caractéristiques ne pouvait durer longtemps : presque cinq siècles sont passés et l’étoffe est encore intacte !
Les apparitions de la Vierge de Guadalupe, Impératrice d’Amérique, s’adressent au monde entier pour rappeler la proximité de Marie à tout être humain. Le message le plus important pour le Mexique, l’Amérique Latine et pour tous les catholiques répandus dans le monde, est celui de rappeler que nous ne sommes pas seuls, qu’il y a une Mère vivante et proche de tous ceux qui la cherchent et l’invoquent

» custodia.org
© 2011 Terra Sancta blog   |   privacy policy
custodia.org    proterrasancta.org    cmc-terrasanta.com    terrasanta.net    edizioniterrasanta.it    pellegrinaggi.custodia.org