2012
custodia.org

8ème édition de la Prière Extraordinaire de toutes les Eglises pour la Réconciliation, l’Unité et la Paix

LA 8ème SESSION DE LA PRIÈRE EXTRAORDINAIRE DE TOUTES LES EGLISES AURA LIEU A LA VEILLE DE LA PENTECÔTE ORTHODOXE AUPRES DE L’EGLISE ARMENIENNE CATHOLIQUE DE JERUSALEM SITUEE A LA 3ème et 4ème STATION DE LA VIA CRUCIS, OU EST RAPPELEE LA RENCONTRE DE JESUS AVEC SA MERE ET PRATIQUEE L’ADORATION QUOTIDIENNE DU SAINT-SACREMENT

Dans un désir de communion avec les Églises orthodoxes, l’Église catholique arménienne de Jérusalem a choisi la veille de la Pentecôte orthodoxe, samedi 2 juin 2012, à 18 heures locales, pour accueillir la 8ème édition de la Prière Extraordinaire de toutes les Eglises pour la Réconciliation, l’Unité et la Paix, en commençant par Jérusalem.

La prière extraordinaire de toutes les Eglises est née au cours d’une veillée de prière au Saint-Sépulcre entre quelques représentants du clergé et laïcs en 2005, et a comme inspiration l’urgence d’une grande prière d’intercession pour notre temps adressée au Père, réunissant toutes les Eglises et commençant par Jérusalem: une prière fervente et récurrente, née spontanément dans le cœur de Chrétiens inspirés par l’Esprit Saint. Il s’agit d’une prière fondamentalement joyeuse, parce que les participants adhèrent, de par sa nature même, à l’Unité pour laquelle le Christ a prié (Jn 17: 21), et qui est, en elle-même, une source d’Allégresse. Il s’agit d’une prière à la portée de tous, car la participation à cette dernière requiert seulement que l’on se rappelle ces intentions de prière le samedi à 18 heures locale, et que l’on prie effectivement, en communion de prière avec tous les participants. L’Unité est avant tout une vérité spirituelle, qui s’exprime de manière essentielle dans la communauté de prière. Les Chrétiens qui prient et célèbrent ensemble acceptent d’entrer dans la dimension de l’éternité qui les libère du mal.

Les intentions de la prière commune sont la Réconciliation, l’Unité et la Paix avec Dieu, et, en Dieu, les uns avec les autres, à la fois au niveau individuel et au niveau collectif, tout d’abord au sein de l’Eglise, et donc, dans le monde, par l’Église. Le manque de Paix dans l’Église n’est pas seulement un contre-témoignage au message du Christ, il est aussi, et surtout, une réalité spirituelle négative, qui affaiblit sa force spirituelle. L’Église de Jérusalem, la « Mère de toutes les Eglises », utilisant, chaque fois, les mots de l’une des riches traditions chrétiennes représentées à Jérusalem au travers des différentes Églises, appelle l’Église entière à sa vocation première, et toutes les nations à la «conversion et au pardon des péchés » proclamés au nom du Christ, « en commençant par Jérusalem »(Luc 24, 47). Les trois intentions de la prière extraordinaire sont aussi un acte de foi en la Miséricorde Divine, qui connaît nos forces limitées.

La liturgie de l’Eglise arménienne catholique de la Pentecôte, qui correspond étroitement à la liturgie de l’Eglise orthodoxe arménienne, prévoit la bénédiction des quatre points cardinaux, avec la lecture de quatre Évangiles et une invocation à l’Esprit Saint à chacun d’entre eux. La bénédiction des quatre points cardinaux sera suivie par la prière des Vêpres, dédiées à la glorification de la Sainte et inséparable Trinité, et particulièrement, à l’invocation de la Lumière, de l’Esprit Saint, le Dispensateur des dons, de Celui qui donne la Paix.

» custodia.org
© 2011 Terra Sancta blog   |   privacy policy
custodia.org    proterrasancta.org    cmc-terrasanta.com    terrasanta.net    edizioniterrasanta.it    pellegrinaggi.custodia.org