2012
custodia.org

Tout est accompli : célébration solennelle de la Passion du Seigneur et Adoration de la Sainte Croix au Calvaire

Basilique du Saint Sépulcre – Calvaire, Jérusalem, 6 avril 2012

Le cœur du Vendredi Saint à Jérusalem pulse en la Basilique du Saint Sépulcre, dans laquelle se trouve, sur une hauteur placée à la droite de l’entrée, le Calvaire où Jésus mourut sur la croix. A partir du début de l’après-midi de la veille, une fois achevées les célébrations liturgiques matinales, les imposantes portes de la Basilique sont restées fermées. Un certain nombre de fidèles ont passé la nuit à l’intérieur du Sanctuaire, en Adoration devant le Très Saint Sacrement, demeuré toujours à l’intérieur de l’Edicule du Sépulcre du Seigneur. Au début de la matinée du Vendredi, bien avant que les portes n’aient été ouvertes, de nombreux fidèles et pèlerins se trouvaient sur le parvis de la Basilique, en prière et en attente.

L’ouverture des portes a eu lieu de manière solennelle, seulement pendant quelques minutes, afin de permettre l’entrée du Patriarche latin de Jérusalem, S.B. Mgr Fouad Twal, accompagné en procession par la communauté des frères franciscains de la Custodie et suivi par le clergé local et par la foule des fidèles, désireuse d’assister à la célébration de la Passion du Seigneur près l’autel du Calvaire. La Basilique a été a nouveau fermée, la réservant à la prière et aux célébrations du matin au terme desquelles les portes restèrent ouvertes et les visites au Sanctuaire ont pu reprendre. Tous les présents n’ont pu trouver place dans la partie haute de la Basilique et nombreux sont ceux qui ont dû suivre la Messe debout dans l’escalier qui conduit au Calvaire, entourant de toute part la Pierre de l’Onction, placée à quelques pas de l’entrée de l’église. Les nombreux concélébrants se sont serrés dans l’espace bondé du Calvaire, qui, au cours de cette journée, semblait encore plus limité. Etait également présente une délégation significative des Chevaliers et des Dames de l’Ordre souverain militaire de Malte. La liturgie solennelle a été animée par la chorale Magnificat de la Custodie franciscaine de Terre Sainte dirigée par Hania Soudah Sabbara.

Après la prière universelle a eu lieu l’Adoration de la Croix. Tenant la relique entre les mains, Mgr Twal a invité le peuple à adorer le Bois Sacré sur lequel le Sauveur du monde fut cloué pour notre rédemption. Le rite de l’Adoration de la Sainte Croix est très antique. Il remonte en effet au IV° siècle quand, le Vendredi Saint, en ce Lieu même, les fidèles défilaient pendant trois ou quatre heures pour adorer la Croix. Ensuite, pendant trois heures, étaient proclamés les passages de l’Ecriture Sainte se référant à la Passion du Seigneur. Jusqu’à ce jour, ce rite reste vivant et s’est renouvelé une fois encore ici, au Calvaire, où toute l’assemblée – les diacres, le clergé, les frères et le peuple – s’est accostée en procession, en chantant les lamentations et les hymnes pour honorer et embrasser le bois de la Croix. A la fin de la célébration, la relique a été portée en la Chapelle de l’Apparition, où les fidèles ont pu continuer à lui rendre hommage de manière privée.

Alors que les franciscains raccompagnaient le Patriarche et sa suite au siège patriarcal, tout était plein de vie dans les rues étroites et bondées de la Vieille Ville de Jérusalem, avec des fidèles chrétiens qui continuaient sans trêve leurs gestes de dévotion du Sacré Triduum pascal, dans l’attente de la Pâque de Résurrection du Seigneur et alors que le monde juif se préparait, en ce même soir de vendredi, à débuter la semaine de fête de Pesach.

Texte de Caterina Foppa Pedretti
Photographies du Frère Giorgio Vigna

» custodia.org
© 2011 Terra Sancta blog   |   privacy policy
custodia.org    proterrasancta.org    cmc-terrasanta.com    terrasanta.net    edizioniterrasanta.it    pellegrinaggi.custodia.org