2012
custodia.org

Le chemin de la Réforme liturgique en ce qui concerne la Semaine Sainte à la Basilique du Saint Sépulcre arrive à son terme

24 mars 2012

Voici quelques mois, avec l’approbation du Saint-Siège, est arrivé à son terme, après des années d’intense travail, le chemin concernant la Réforme liturgique relative à la célébration de la Semaine Sainte en la Basilique du Saint Sépulcre. Un travail très délicat et prenant qui, sur indication du Siège Apostolique, a eu comme protagonistes pendant de nombreuses années les Franciscains de la Custodie de Terre Sainte. Le résultat auquel on est récemment parvenu et qui a obtenu l’approbation finale est le meilleur que l’on ait pu obtenir en considérant les restrictions imposées par le Statu Quo.

Mais le processus portant à cette Réforme liturgique complexe a commencé voici des décennies, lorsqu’en 1955, à cause des modifications introduites pour la célébration de la Semaine Sainte, la Custodie chercha à favoriser le passage aux nouveaux rites dans la Basilique du Saint Sépulcre, malheureusement sans y réussir à cause des horaires, réglés par le Statu Quo, des différentes communautés chrétiennes présentes dans le Sanctuaire. Le Saint-Siège, à la demande du Custode de l’époque, concéda alors un Indult permettant de célébrer selon l’Usus antiquor. Avec le temps et les adaptations suivantes, on arriva à un mixage entre l’ancienne et la nouvelle liturgie qui rendait difficile la définition d’une identité bien précise.

A partir de 1986, la Commission liturgique de la Custodie de Terre Sainte s’est engagée dans l’adaptation de la liturgie de la Semaine Sainte aux nouveaux livres liturgiques, à la spécificité du lieu, aux traditions liturgiques propres à Jérusalem et aux besoins pastoraux actuels. L’initiative de la Commission a donc permis l’adaptation des rites et des ordonnancements des nouveaux livres liturgiques aux horaires et aux espaces de célébration particuliers, en conservant et en sauvegardant avec soin les droits de l’Eglise Catholique à l’intérieur du Sanctuaire. Un travail complexe et de grande responsabilité qui a vu l’implication directe aux côtés de différents experts de la Congrégation pour le Culte Divin et la Discipline des Sacrements, du Délégué apostolique et du Patriarcat latin.

Le projet de réforme liturgique de la Semaine Sainte, en trois volumes, concernant respectivement le Missel, le Lectionnaire et les Offices, fut approuvé par la Commission liturgique le 11 mars 1996, en présence du Custode. Le 28 mars de cette même année, il fut présenté au Patriarche latin, et, enfin, le 16 décembre, fut transmis au Saint-Siège.

Le 5 mars 1997, le Secrétaire d’Etat de Sa Sainteté, S.Em. le Cardinal Angelo Sodano, communiqua à la Custodie de Terre Sainte l’approbation, ad experimentum, du projet de réforme, transmettant dans le même temps une série de modifications demandées par la Congrégation pour le Culte Divin et la Discipline des Sacrements. Le 23 mars de cette même année, à l’occasion du Dimanche des Rameaux, fut inauguré le nouvel Ordo de la Semaine Sainte.

Le 15 février 2010, après différentes années d’expérimentation nécessaires, la Commission liturgique ad hoc a communiqué au Saint-Siège toutes les informations utiles, ainsi que des ajouts, suggestions et corrections ayant maturé au cours de la longue période d’expérimentation de la réforme liturgique. En concomitance, la Commission a présenté au Saint-Siège la requête d’approbation définitive de cette réforme. Voici quelques mois, le 12 octobre 2011, le Secrétaire d’Etat de Sa Sainteté, S.Em. le Cardinal Tarcisio Bertone, a communiqué à la Custodie l’approbation définitive du Statu Quo concernant les Celebrationes Hebdomadæ Sanctæ in Sancto Sepulcro Domini Nostri Jesu Christi, pour Missale, Lectionarium et Officia.

Il s’agit d’un résultat de grande valeur, encore plus satisfaisante en cette période qui nous prépare à la Pâques de Résurrection de Notre Seigneur et qui confirme de manière autorisée le précieux travail accompli, y compris dans le domaine liturgique, par les Franciscains au service de la Terre Sainte et l’harmonie qui anime continuellement le dialogue entre le Saint-Siège et la Custodie, dans leur constant et profond intérêt de conservation, de sauvegarde et de promotion des lieux et des traditions qui constituent l’inestimable patrimoine de la Chrétienté. Dans le monde complexe et composite de la Terre Sainte, les Franciscains continuent à être des protagonistes irremplaçables de la vie de l’Eglise latine locale et des gardiens attentifs de la sensibilité et des valeurs catholiques dans une confrontation ouverte et positive avec les frères des autres confessions chrétiennes.

Texte de Caterina Foppa Pedretti

» custodia.org
© 2011 Terra Sancta blog   |   privacy policy
custodia.org    proterrasancta.org    cmc-terrasanta.com    terrasanta.net    edizioniterrasanta.it    pellegrinaggi.custodia.org