2012
custodia.org

Au service de la « perle des missions de l’Ordre » : Ouverture du III° Congrès international des Commissaires de Terre Sainte

Jérusalem, Couvent de Saint Sauveur, 30 janvier 2012

Préparé avec soin par les nombreuses personnes qui, à un titre ou à un autre, se sont engagées dans l’organisation de cet événement extraordinaire, le matin du lundi 30 janvier a débuté le III° Congrès international des Commissaires de Terre Sainte, qui voit réunis plus de 110 participants provenant du monde entier, dont les Commissaires et les Vice commissaires de 44 pays différents. A leurs côtés, se trouvent le Ministre général de l’Ordre, le Frère José Rodriguez Carballo, qui sera présent pendant toute la durée des travaux, et la Curie générale, le Custode de Terre Sainte, le Frère Pierbattista Pizzaballa, la Commission économique, la Curie custodiale, les experts, les collaborateurs, les traducteurs, les secrétaires, les photographes, les journalistes.

La journée s’est ouverte par la célébration eucharistique qui a eu lieu dans l’église paroissiale de Saint Sauveur et a été présidée par le Ministre général. Dans son homélie, partant de la liturgie de la fête de la Transfiguration proposée pour le Congrès, le Frère Carballo, qui fut ordonné prêtre en Terre Sainte et célébra sa première Messe en la Basilique du Saint Sépulcre, a mis l’accent sur la vocation spéciale à laquelle sont appelés, depuis maintenant plus de 800 ans, les franciscains qui oeuvrent en faveur de la Terre Sainte, la perle des missions de l’Ordre. Histoire de fatigue et de souffrance mais d’une valeur extraordinaire puisque ses frères sont, au nom de l’Eglise catholique et de l’Ordre, gardiens des Lieux Saints et gardiens et animateurs des « pierres vivantes » de l’Eglise Mère de Jérusalem. Et les Commissaires de Terre Sainte à leur tour offrent leur contribution précieuse en vue des fins pastorales, sociales et de formation de la Custodie. Comme les Apôtres appelés par Jésus à assister à la merveille de la Transfiguration du Seigneur et à annoncer à leurs frères ce qu’ils ont vu et ce dont ils ont fait l’expérience, de même les chrétiens et surtout les franciscains de la Custodie doivent gravir la montagne – rester des pèlerins en chemin qui s’adressent à Dieu et oeuvrent en tant que voix prophétique dans le monde – écouter – s’approcher de Jésus, Fils bien aimé et Parole définitive du Père, et demeurer toujours en communion avec Lui – témoigner – parler à leurs frères de la rencontre avec Jésus sur la terre qu’Il a habité et les accompagner, en gravissant la montagne et en écoutant la Parole, à la rencontre personnelle avec Lui. Tel est le défi, la vocation et la mission : ne pas être simplement des maîtres mais des témoins au travers desquels les pèlerins et tous ceux qui arrivent en Terre Sainte ont la possibilité de découvrir et d’accueillir la grâce de ces Lieux Saints.

Une fois la célébration achevée, les travaux du Congrès ont été ouverts dans la Salle de l’Immaculée Conception du Couvent du Saint Sauveur où, après l’introduction de Frère Giorgio Vigna, responsable du tout nouveau Bureau de Coordination des Commissariats de Terre Sainte, qui a donné aux participants un certain nombre d’informations importantes à propos de l’organisation ds travaux et du programme des journées, le Ministre général a de nouveau pris la parole, examinant en profondeur les missions des franciscains en Terre Sainte et le rapport privilégié qui doit unir les Commissaires à la Custodie. En cette terre tant aimée par Saint François, qui entreprit par trois fois le voyage pour l’atteindre seulement en 1219, « la Providence voulut – comme le déclara le Serviteur de Dieu Paul VI – qu’à côté des frères des Eglises orientales, il y eut, pour la Chrétienté d’Occident, surtout les frères de François d’Assise, saint de la pauvreté, de l’humilité et de la paix, pour interpréter le désir chrétien de conserver les lieux dans lesquels se plongent nos racines spirituelles ».
Les Commissaires de Terre Sainte, « ambassadeurs » de la Custodie dans le monde, inaugurent en ce jour le III° Congrès international qui a lieu six ans après le précédent, selon ce qui a été décidé par le Discrétoire custodial, et qui verra la participation conjointe des participants à la rédaction du Vade-mecum destiné aux Commissaires, en prêtant une attention particulière à l’identité des Commissaires en rapport avec les Provinces de l’Ordre et la Custodie, mais aussi vis-à-vis de sa mission afin qu’il serve d’orientation et de lignes d’action du précieux service que les Commissaires rendent à la Terre Sainte. Le Congrès international doit cependant représenter également une occasion fondamentale pour promouvoir une connaissance réciproque entre les Commissaires et entre eux et les frères de la Custodie mais aussi pour accroître la connaissance, l’intérêt et la dévotion envers les Lieux Saints. Parce que « les Lieux Saints ont besoin de soins et ont besoin de ressources financières ; ils ont surtout besoin de frères prêtres et de frères laïcs ; ils ont besoin de frères amoureux du Christ et de Sa Terre ; ils ont besoin de passion évangélisatrice, d’attention aux pèlerins, de cette sensibilité particulière envers les créatures et la Création dont nous sommes porteurs en tant que franciscains. Ils ont besoin de frères qui aiment les chrétiens du cru du même amour que François réservait aux gens pauvres et humbles et méprisés de son époque ; ils ont besoin de frères qui aiment cette Terre sanctifiée par la vie terrestre du Fils de Dieu et de Sa Mère, pauvre et vénérée par Saint François et qui y soient de manière particulière témoins de l’Evangile de Jésus Christ et de Son Royaume de paix ». Conscients de l’ampleur et de l’importance du champ d’action qui attend, aujourd’hui encore, les franciscains en Terre Sainte, le Frère Carballo, a conclu son intervention par quelques questions concernant l’identité et l’action des Commissaires et leurs relations avec la Custodie de Terre Sainte et avec leurs Provinces respectives, introduisant ainsi la réflexion suivante qui aurait été approfondie au cours de la journée d’étude et de confrontation en salle.

Le Custode de Terre Sainte, le Frère Pierbattista Pizzaballa, a alors adressé son salut aux hôtes présents au Congrès et a précisé le sens de la rencontre et les attentes relatives aux résultats du travail collégial de l’ensemble de la semaine. Le Custode a ensuite inauguré la réflexion sur le premier des trois thèmes principaux sur lesquels portent l’ensemble du Congrès, à savoir Les Commissaires et leurs rapports avec la Custodie, la Province et les Diocèses. Dans son intervention, le Frère Pizzaballa a mis en évidence avec finesse et clarté les points forts, les aspects critiques et les besoins essentiels qui configurent le rapport des Commissaires avec leurs Provinces respectives, les responsabilités des Commissaires en ce qui concerne la promotion des vocations pour la Terre Sainte, l’organisation et l’animation des pèlerinages, l’amélioration de la connaissance de la Custodie, la facilitation des rapports avec les Evêques et les Eglises locales, la valorisation des compétences en matière de communication et de dialogue avec toutes les figures et les réalités directement et indirectement liées à la Terre Sainte. Avant de conclure son intervention, le Frère Pizzaballa a soulevé un certain nombre de questions pratiques, concrètes, qui souvent provoquent des tensions et des difficultés et auxquelles les contenus du Vade-mecum et la Commission juridique de la Custodie et de l’Ordre devront être particulièrement attentifs.
A suivi l’intervention du Frère Dobromir J. Jasztal, Professeur de Droit canonique, qui a examiné le thème du rapport entre les Commissaires et la Custodie, la Province et les Diocèses du point de vue juridique.

Dans l’après-midi, après le déjeuner qui a eu lieu au Couvent de Saint Sauveur, se sont tenus les travaux des groupes linguistiques qui ont approfondi et discuté les idées présentées par les experts au cours de la première partie de la journée afin d’identifier des solutions et des stratégies d’action adéquates et en vue de l’élaboration du Vade-mecum et du document de conclusion des travaux. La journée s’est achevée par la célébration des Vêpres en l’église de Saint Sauveur, Vêpres qui ont été présidées par le Frère Jeremy Harrington, Commissaire de Terre Sainte aux Etats-Unis.

Texte de Caterina Foppa Pedretti
Photographies de Miriam Mezzera

» custodia.org
© 2011 Terra Sancta blog   |   privacy policy
custodia.org    proterrasancta.org    cmc-terrasanta.com    terrasanta.net    edizioniterrasanta.it    pellegrinaggi.custodia.org