2011
proterrasancta.org

Mosaïques de la Terre Sainte – Un pont de tesselles au-dessus de la Méditerranée

Le Mosaic Centre de Jéricho inaugure l’exposition de copies de chefs-d’œuvre de la mosaïque palestinienne antique à l’université Al Quds d’Abu Dis.

Mosaicist workingSuite au succès remporté par l’exposition de copies de mosaïques du Dôme du Rocher, présentée dans les Territoires palestiniens et en Jordanie en 2009 et 2010, le Mosaic Centre de Jéricho, avec le Comité pour la promotion du tourisme dans le gouvernorat de Jéricho, inaugurera l’exposition « Mosaïques de la Terre Sainte, un pont de tesselles au-dessus de la Méditerranée » le 24 mai à 9 heures au siège de l’université Al Quds à Abu Dis. L’inauguration de l’exposition sera suivie le même jour par une conférence réunissant des universitaires palestiniens et internationaux, qui débattront de la situation présente et des défis à venir concernant le patrimoine de la mosaïque palestinienne.

L’exposition présente quelques unes des plus belles mosaïques palestiniennes, de différents sites et périodes de l’Histoire. Les copies illustrent la valeur du patrimoine de la mosaïque palestinienne, preuve de la richesse et de la diversité des éléments historiques, culturels et religieux qui ont coexisté dans le passé sur le territoire, de la nécessité de sa conservation et des possibilités culturelles et sociales offertes par sa revalorisation. La diversité des sites (mosaïques d’églises, de mosquées, de palais, de villas, etc.) et des périodes historiques permettent de découvrir et d’illustrer la richesse de l’Histoire du territoire.

La production de mosaïques dans les Territoires palestiniens est un témoignage des relations fortes entre les peuples vivant dans la région méditerranéenne, qui partagent l’art de la mosaïque comme une des formes d’art les plus anciennes. Il montre aussi que la production artistique de mosaïques continue, et qu’elle est aussi vivante aujourd’hui, avec l’innovation, qu’elle l’était il y a des millénaires.

L’exposition est possible grâce à une subvention de 50 000 € de l’Union européenne, dans le cadre de son programme annuel d’activités culturelles.

Huit artistes mosaïstes, deux Européens et six Palestiniens, ont pris part à la reproduction de quelques uns des meilleurs exemples de chefs-d’œuvre jamais réalisés en mosaïques, en respectant les techniques et matériaux antiques. Grâce à leur travail, le patrimoine de la mosaïque palestinienne peut être apprécié dans toute sa splendeur.

L’exposition sera visible à Abu Dis, Jérusalem, du 24 mai au 4 juin, avant d’être transférée à Hébron et finalement en Europe.

 

Depuis plusieurs années, le Mosaic Centre de Jéricho, avec le soutien de l’Associazione di Terra Santa (ATS), tente de raviver l’art de la mosaïque, si important dans l’Antiquité dans les territoires palestiniens, et de donner à du personnel qualifié la formation nécessaire pour pouvoir mener à bien, d’une manière professionnelle, la préservation et revalorisation de cet immense patrimoine. La préservation du patrimoine culturel de la Palestine est non seulement une occasion d’échange culturel et de dialogue, mais c’est aussi quelque chose d’essentiel qui bénéficiera aux générations futures de toute l’humanité. C’est aussi une grande chance pour le développement durable dans la région, à travers le tourisme durable.

 

» proterrasancta.org
© 2011 Terra Sancta blog   |   privacy policy
custodia.org    proterrasancta.org    cmc-terrasanta.com    terrasanta.net    edizioniterrasanta.it    pellegrinaggi.custodia.org