2011
proterrasancta.org

Territoires de l’Autonomie palestinienne et éducation: trois ans pour s’attaquer à l’urgence éducative

terra-santa-schools-scholarship_06Ce projet est né d’un accord commun entre l’ATS pro Terra Sancta, l’AVSI, la Custodie de Terre Sainte et Effetá Paolo VI, des entités particulièrement sensibles et engagées dans le domaine de l’éducation et des oeuvres sociales, ayant pour objectif de promouvoir et de soutenir l’éducation dans les écoles de Terre Sainte: soutenir l’urgence éducative dans les territoires de l’Autonomie Palestinienne de Bethléem, Jéricho et Jérusalem Est. Giovanni Nannetti, coordonateur de projet, explique les coulisses et les perspectives d’un projet destiné, au cours des trois prochaines années, à modifier la méthodologie de l’enseignement dans les écoles franciscaines en améliorant l’offre didactique et les prospectives futures de plus de 3000 étudiants.

Comment est née l’idée d’un projet pour combattre l’urgence éducative dans les écoles palestiniennes?

La Custodie est activement engagée depuis des siècles en Palestine – en plus de leur propre mission pastorale – en soutenant de façon stable de nombreuses oeuvres à caractère social, d’assistance, éducatif et culturel. Une telle mission est dirigée non seulement envers les chrétiens, mais aussi envers les musulmans et les juifs, dans l’intention de réunir les individus, sans préjudices envers les classes sociales ou les croyances religieuses.

La Custodie de Terre Sainte se sert de l’Association de Terre Sainte (ATS) comme institution à son service pour réaliser, depuis plusieurs années, des projets spécifiques de soutien d’oeuvres en collaboration avec des partisans institutionnels publics et privés.

L’ATS oeuvre avec une attention toute particulière pour les habitants des Territoires Palestiniens: depuis 2002, des projets de scolarisation pour les étudiants de Jérusalem Est, Bethléem et Jéricho ont été réalisés par l’Association Terre Sainte, également dans le but de promouvoir l’intégration des communautés appartenant à des confessions religieuses différentes.

L’AVSI aide les écoles de la Custodie de Terre Sainte en Palestine depuis plus de trois ans.

Les activités ont été lancées pour répondre à une demande d’aide répétée de la part de l’actuel Custode de Terre Sainte, Pierbattista Pizzaballa. Le programme de l’AVSI Soutien à Distance (SAD) fonctionne avec succès depuis longtemps dans les écoles de Bethléem et de Jérusalem. Les aides financières qui parviennent du SAD sont utilisées pour soutenir la présence scolaire des étudiants provenant de familles pauvres qui autrement ne pourraient pas se permettre de payer pour l’éducation de leurs enfants.

La situation politico-sociale complexe des Territoires influence-t-elle le système scolaire?

Bien sûr. Il faut rappeler que le projet est apparu nécessaire justement à cause de la situation politico-sociale difficile et complexe dans laquelle se trouvent les Territoires de l’Autorité Palestinienne.

Les conditions de vie actuelles sont extrêmement difficiles et incertaines: la fermeture des Territoires a amené le nombre de chômeurs à 55% du total de la population active, et de plus, 50% de la population se trouve sous le seuil de pauvreté. Les gens sont sans espoir, faibles et vulnérables.

Dans un tel contexte, les enfants sont ceux qui payent le prix le plus cher, étant privés des exigences de base, de leur enfance et grandissant dans une ambiance dans laquelle la violence est la norme.

En ce qui concerne l’éducation scolaire, le taux de participation est autour des 80% à l’école primaire et atteint les 65% à l’école secondaire. Le niveau qualitatif des écoles palestiniennes est bas, en moyenne.

C’est pour cela qu’une vraie urgence éducative a été reconnue, à combattre avec détermination, et ce projet veut fournir la juste contribution, favorisant une éducation orientée vers le dialogue et la paix dans les villes de Bethléem, Jéricho et Jérusalem Est Vieille Ville.

Quelles sont les principales activités qui seront développées au cours des trois prochaines années?

Toutes les activités qui pourront, en quelque sorte, augmenter et améliorer les opportunités éducatives, afin de favoriser contextuellement un développement culturel des jeunes étudiants, des éducateurs et des familles, en accordant plus d’attention aux sujets les plus pauvres et en situation de difficulté particulière.

Les activités principales du projet incluent deux typologies d’interventions, c’est-à-dire sur les structures et les dotations (restructuration des édifices scolaires et achat de fournitures) et sur les activités éducatives, les interventions visant à l’amélioration des capacités professionnelles des enseignants et des adultes impliqués (opérateurs sociaux et parents), le soutien à la présence scolaire pour les étudiants les plus pauvres, l’amélioration de l’offre didactique et l’augmentation des activités extrascolaires.

Combien d’écoles seront-elles impliquées?

L’intention de ce projet est d’impliquer de façon systématique, mais non exclusive, tout le contexte de référence, c’est-à-dire les étudiants, les professeurs et les familles des sept écoles gérées et soutenues par la Custodie de Terre Sainte dans les Territoires de l’Autonomie Palestinienne: Bethléem (2 écoles), Jéricho (1 école), Jérusalem Vieille Ville (3 écoles) et Effetà (1 école).

Plus de 3000 mineurs bénéficieront des activités réalisées…

 

Ce seront plus de 3100 enfants concernés, âgés de 3 à 17 ans, près de 300 enseignants et éducateurs, plus de 200 mères qui suivront des cours spécifiques leur étant destinés dans les écoles, et un total d’environ 1040 familles pour le soutien reçu sous forme de bourse d’étude pour leurs enfants. Au moins 550 écoliers des écoles primaires et secondaires et 240 étudiants universitaires parmi les plus pauvres seront soutenus avec des bourses d’études.

Plus concrètement, que sera-t-il fait?

Les initiatives de formation seront adressées aux professeurs et opérateurs pour améliorer la gestion des écoles, l’approche pédagogique des enseignants et pour introduire de nouvelles méthodes didactiques, incluant également l’utilisation de l’outil informatique. Le sens civique sera aussi encouragé à travers les activités formatrices pour les étudiants, avec des activités de sensibilisation sur la tutelle de l’environnement et des problématiques liées au contexte local.

Nous voulons notamment commencer avec les cours de formation pour les enseignants et les opérateurs, comme nous l’ont demandé les directeurs des écoles, et avec les premières interventions concernant les fournitures, les supports et le matériel didactique.

Quels organismes et organisations collaboreront dans le cadre de ce projet?

Nous pouvons les nommer:

Bethlehem University

Université Catholique Sacro Cuore, Milan

Fondation Sacro Cuore Milan

Centro Coordinamento Scuole Cristiane (Centre de Coordination des Ecoles Chrétiennes) en Palestine

Jerusalem Educational Center

Les paroisses Santa Caterina de Bethléem et San Salvatore de Jérusalem

Centro Francescano per la Famiglia (Centre Franciscain pour la Famille), Bethléem

Casa Francescana del Fanciullo (Maison Franciscaine de l’Enfant), Bethléem

Ufficio Tecnico ed Economato Custodia di Terra Santa (Bureau Technique et d’Economat Custodie de Terre Sainte)

La Federazione delle Opere Educative (FOE) (La Fédération des Oeuvres Educatives)

Les Editions Terra Santa

Bureau d’Etudes d’Ingénierie Mazzuchelli e Pozzi (Varese)

» proterrasancta.org
© 2011 Terra Sancta blog   |   privacy policy
custodia.org    proterrasancta.org    cmc-terrasanta.com    terrasanta.net    edizioniterrasanta.it    pellegrinaggi.custodia.org